Un P.V. à vélo

Article

Accueil » Politique cyclable » Réglementation » Un P.V. à vélo

C’était un jeudi de mars vers 8h30, rue de Rivoli à Paris, et comme d’habitude il franchi le feu rouge de la rue Perrault, une minuscule rue où ne passe quasiment jamais personne. Arrêté au niveau du feu de la rue de l’Arbre sec cet ami distingué profite de l’occasion pour expliquer aux pervenches que ces PV ne servent à rien, que ce n’est pas ça qui fera changer les comportements. Pas de plainte pour lui, son précédent PV date de l’été 2003 pendant une canicule qui avait vidé Paris de ses autos. Il n’y avait plus que des cyclistes à verbaliser mais peu de temps après le feu en question était devenu autorisé de franchissement par les cyclistes. La policière lui répond qu’ils en ont marre des incivilités, mais ce n’en était pas une ! C’était le franchissement à vitesse modérée d’un feu de signalisation en l’absence de tout trafic sécant. 

Bref il repart et naturellement, sous leurs yeux, il brûle le feu suivant, à l’intersection de la rue de la Monnaie, laquelle est complètement piétonne et dans laquelle ne se trouvait alors aucun piéton. Prochain PV attendu pour 2043 !

Si ça vous intéresse lisez-donc En France 1/3 des feux pourraient être supprimés. C’est le cerema qui l’a dit. 
Et la suite : La contravention est arrivée le 29 mars, soit 7 jours après son expédition. Or la période de paiement sans majoration, de 15 jours, commence à la date d’envoi.
Votre paiement doit arriver AVANT la fin de ces 15 jours. …
Il ne lui restait donc non pas 15 jours mais 7, et encore sans compter le temps d’acheminement. Faut pas être gâteux, ni en voyage pour payer une amende !!!

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Didier Lebrun
1 année

Il n’y a pas que des feux tricolores qu’il faudrait supprimer, mais aussi des STOP qui pourraient être remplacés dans bien des cas par des balises de priorité avec autorisation pour les cyclistes de ne pas forcément marquer l’arrêt (souvent inutile), des chicanes et des dos d’âne qui ne servent qu’à endommager les dos des usagers, qu’à énerver d’avantage un certain nombre d’automobilistes sans réduire notablement leur vitesse. Il faudrait que les maires ne puissent pas faire n’importe quoi dans leur commune et que les aménagements qu’ils souhaitent soient soumis à un contrôle indépendant pour déterminer s’ils sont réellement utiles et efficaces ou s’ils sont plutôt destinés à satisfaire une clientèle électorale très locale…

Dehousse
1 année

J’ai 18 feux sur mon trajet de 10 km ! J’ai pris un pv à cause d’un feu vert qui a duré 6 sec car j’étais seul dans la rue (après 2 min de rouge). Le système dit « Gertrude » qui gère la temporisation des feux à Bordeaux ne tient pas compte des vélos. J’ai contesté et fait une video pour preuve. 7 mois plus tard le tribunal m’a envoyé son avis d’abandon de poursuite !
Les feux rouges, quand ils sont vraiment indispensables, devraient prendre en compte les vélos et piétons (feux décalés …).

Adrien
1 année

La question que je me pose : pourquoi cet ami s’est arrêté pour recevoir son PV ? Si les « pervenches » étaient à pied, elle n’auraient pas pu l’attraper. Même en voiture, d’ailleurs, à moins de circuler à une vitesse dangereuse pour les autres usagers.
Si elles étaient à vélo ou en deux-roues motorisé, je comprends qu’il se soit arrêté.

Bertrand
1 année
En réponse à  Adrien

Avec un délit de fuite, ce dangereux cycliste passerait dans la catégorie criminelle !

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits