Si vous ne voulez pas finir gâteux, aérez votre cerveau

Article

Accueil » Actualités » Economie et associations » Si vous ne voulez pas finir gâteux, aérez votre cerveau

La fondation Vaincre Alsheimer vous invite à participer à son défi Bougez votre cerveau. Cela consiste à compter vos kilomètres (à pied, à vélo etc) et d’atteindre, tous participants cumulés, 200 000 km entre le 3 avril et le 30  juin. Chacun verse 5 € d’entrée, ou plus, il peut alors charger l’appli dédiée et c’est tout. 

N’attendez pas d’avoir cet âge-là !

La fondation Vaincre Alzheimer, fondée en 2005, est avant tout une fondation de financement de la recherche, avec candidatures, comité international, etc. Elle finance des thèses comme des équipes de recherche. Elle a aussi une mission de formation des professionnels de santé et d’information du public. 

Elle a mis en évidence que l’action physique régulière et soutenue, assortie de quelques pointes plus fatigantes (jusqu’à être légèrement essoufflé), réveillait les muscles. C’est eux le centre de l’histoire, car ils envoient alors des molécules dans le sang, qui atteignent le cerveau et provoquent la naissance de nouveaux neurones bienvenus pour remplacer tous ceux qui meurent de mort naturelle.  

« Une activité physique régulière réduit le risque de développer des troubles cognitifs de 35% environ. De même, les malades pratiquant une activité physique régulière ont une amélioration de leur qualité de vie pouvant aller jusqu’à une atténuation du déclin cognitif.  » Fondation Vaincre Alzheimer

Les autres facteurs de vieillissement sont le bruit et la pollution de l’air, notamment les fameuses micro-particules. Là-dessus vous n’avez pas un grand pouvoir, alors que donner du muscle à votre cerveau vous pouvez le faire. Il y a aussi l’alcool, dans une certaine mesure, qui détruit les liens entre les neurones. Tabac et drogues font perdre mémoire, équilibre et sommeil. Or le sommeil joue un très grand rôle, c’est lui qui entretient le cerveau. Mais il faut aussi stimuler le cerveau par de nouveaux apprentissages, par les jeux de société, le bricolage ou les voyages, et par la fréquentation de vos amis.

Ce n’est pas sûr que l’on puisse guérir Alzheimer, du moins peut-on prévenir et atténuer, à condition de commencer jeune, bien avant de ne plus pouvoir le faire ! Pensez-y, les symptômes apparaissent 15 à 20 ans après le début de la maladie. Cependant « un programme de prévention actif vers 40-45 ans peut s’avérer très efficace » toujours selon la fondation.
Il y a d’ailleurs beaucoup de maladies dont la partie visible lui ressemble, et pour lesquelles l’activité physique ne nuit pas. Par exemple certaines dépressions, la maladie à corps de Lewy et la démence fronto-temporale, qui sont deux maladies neurocognitives, la démence vasculaire, qui apparait suite à des lésions cérébrales d’origine vasculaire, la plus connue étant l’AVC.
La question est de réussir à les décrire d’un point de vue scientifique afin de pouvoir aller plus loin. Pour Alzheimer on sait maintenant que ce sont des plaques toxiques qui s’installent dans le cerveau. Comment sont-elles créées, cela on ne le sait pas encore. 

« Le cerveau en bon état c’est la signature de l’appartenance à l’humanité« 

Participent à la fondation la fédération de la randonnée pédestre par sa section départementale de Seine-et-Marne, MesOpinions (une plateforme de pétitions), meanwhile (une boutique en ligne de créateurs), Alexa (l’assistant virtuel de Amazon), etc. Pas de vélo, car pour le vélo, art de l’équilibre et des décisions ultra-rapides, il n’y a plus rien à faire une fois la maladie déclenchée. Pas de vélo ??? Essayez que cela ne vous arrive jamais ! Faites le plein de vélo.

Voir le site Vaincre Alzheimer

Participez à Bouge ton cerveau jusqu’à fin mai !

Et n’oubliez pas, pour être en forme il faut se dépenser, s’activer, progresser, suer, au moins un peu. Un esprit sain dans un corps sain. Récompense immédiate, le soulagement, la fatigue, la joie. Récompense tardive, un cerveau parfaitement huilé. Le vae ne vous rend pas service. Les vae et autres engins électriques ne sont pas vos amis.

L’activité physique améliore-t-elle véritablement nos capacités cognitives? Pour le savoir, une équipe de l’UNIGE et de l’Université d’Ottawa a comparé les performances physiques et cognitives de 350 000 personnes. Cette étude, parue dans Scientific Reports, est la plus importante jamais réalisée sur le sujet.
 
Les scientifiques ont constaté que les personnes qui pratiquaient une activité physique modérée, comme le vélo 🚴‍♀️ ou la marche rapide 🏃‍♂️ obtenaient bel et bien de meilleurs scores aux tests cognitifs. Indépendamment de leur âge, de leur sexe, de leur éducation et de leur état de santé. (source : Université de Genève, citée par Emmanuel Roche.) L’article, en anglais.

(MàJ le 27 avril 23)

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits