3 magazines pour plein de vélos

Article

Accueil » Lectures et Documents » Revues » 3 magazines pour plein de vélos

par | Fév 3, 2023 | Revues | 7 commentaires

Les magazines de vélo s’élargissent au vélo de ville. Le dernier né s’y consacre même complètement.  J’ai le plaisir de vous présenter trois magazines de vélo parmi ceux que je fréquente. Tous trois s’intéressent à la pratique urbaine du vélo.

Il me faut vous parler de 200. Je vous parle souvent de Cycle!magazine et presque jamais de 200. La différence n’est pas ma lecture; la différence c’est juste que l’un m’arrive dans le bec et que l’autre je dois aller le chercher chez le marchand de journaux. Cela fait bientôt 10 ans que ça dure, dix ans qu’une vraie presse du vélo est arrivée en France, dix ans, seulement, que le vélo est plus que du sport et des jambes rasées. 

Il me faut aussi vous parler d’un troisième, qui est plus jeune et qui en est à son troisième numéro. Il s’appelle Vélotaf et ça vous dit tout. Les jambes rasées c’est du passé. 

Deux fort beaux magazines

▶️ Cycle!magazine, comme je vous le dis souvent, est une revue plutôt élégante dans sa présentation, parfois dans ses auteurs, et dans ses sujets souvent. Elle ne s’occupe quasiment pas d’actualité et paraît deux fois par an, après avoir réussi à en sortir quatre … une fois, en 2015. Cycle! paraît quand il est prêt. Il parle volontiers de politique municipale ou de ville. J’y ai par exemple publié un article sur les Municipales de 2013, il y a eu aussi un dossier entier sur Paris avec notamment Abel Guggenheim. Je vous parle de Cycle! si souvent que je n’insiste pas ici.

▶️ 200 lui aussi a ouvert un spectre large pour parler de vélo, et d’ailleurs les sujets entre les deux magazines peuvent parfois paraître interchangeables. Ils parlent tous deux d’histoire sportive, et de repaires sur la route, de grandes traversées et de livres. 200 a commencé par la longue distance et tient son nom des brevets de 200 km. Mais il a changé son sous-nom. 

200 entretient une joyeuse familiarité avec ses lecteurs, qu’il invite à se joindre au Love tour annuel (un tour en France dont les étapes ont un  kilomètrage respectable et une atmosphère foutraque), ou qu’il initie à la philosophie loufoque et absurde. Le grand (par sa taille) Néerlandais Stein Van Oosterein y tient rubrique depuis quelques numéros, pour parler de déplacements. 200 a aussi fortement  contribué à la relance du concours de machines, ce qui est vraiment très bien.

200 change. Il vient de passer en SCOP, ce qui allège la charge mentale du dirigeant-fondateur, Alain Servan-Puiseux. Ils sont donc 4 salariés égaux, François Paoletti se retrouvant rédacteur en chef. Il était déjà auteur (chez Tana Éditions avec Miroir du tour, en 2018, et Monuments du cyclisme en 2017, et chez Rossolis, éditeur de Cycle!magazine, pour Eddy Ma saison des classiques en 2016). Il a aussi été organisateur d’évènements autour du vélo-sport (les classics challenge par exemple). 

▶️ Et pourtant, aujourd’hui 200 veut parler davantage du rôle du vélo dans nos vies. Il a donc changé son intitulé, passant de « Le vélo de route autrement » à « Toutes les aventures du vélo ». Quelle aventure que d’être cycliste, en effet, dans nos villes … 

200 paraît 4 fois par an, et va cette année sortir deux numéros spéciaux. Le premier est pour bientôt, il parlera de … voyage. Probablement pas de sport ni de chronos, de voyage ! De voyage comme dans les festivals ? 

Les deux magazines si différents et si proches ne s’ignorent pas. Au Festival international du voyage à vélo ils se font face, chaque année. Mieux encore, dans le dernier 200 il y a le récit d’un voyage qui les amène … devinez chez qui ? chez les parents de Thomas et Lucie, patrons de Cycle! Ils ont appelé Thomas « éditeur », ce qu’il est aussi, dommage qu’il n’y ait pas eu le clin d’oeil de plus ! 

Le n° 3 de Velotaf

▶️ Parlons maintenant de Velotaf, qui vient de commencer sa carrière, lui aussi sur un rythme trimestriel, avec pour objectif de parler de vélotaf et de vélo de ville. Nous sommes dans un autre monde, mais pas tout à fait. Vélotaf est édité par Riverside publication, qui s’occupe aussi de VTT (Vélovert) et de vélo loisir (Gravel, sous titre Le vélo de l’aventure au quotidien). 

Du vélo sportif à la mode d’aujourd’hui

Ils organisent des évènements comme Vélo Vert festival, chaque été à Samoens ou Vélo en Grand en Ile-de-France. Tout ça est plutôt sportif … alors même que le groupe verse une grosse contribution au vélo de ville déjà depuis 2006 en gérant le forum Velotaf, gratos pro cyclus. J’ai longtemps collaboré au site  qui l’a complété à partir de 2011. 

Le magazine Vélotaf a été lancé en 2022 pour s’occuper de ceux dont on ne parle ailleurs que marginalement. Comme 200 il suit les nouveautés, matériel ou vêtements, mais comme personne il s’intéresse aussi aux enfants, à la Fub, ou à l’art de rouler en ville par mauvais temps. Vous pouvez consulter gratuitement les deux premiers numéros sur le site. Vélotaf me paraît utile, car les obstacles à la pratique sont nombreux.

▶️ Et pour en parler on est mieux placé en Ile-de-France qu’en Suisse (Cycle!) ou dans le Massif central (200) … le tout balancé juste pour faire une belle chute. 

Oui, mais …

Bien sûr il y a City Ride, un magazine très urbain, orienté « produits », diffusé gratuitement en version allégée, et sinon en vente en kiosque. il y a aussi l’Equipe, journal oh combien sportif, qui se met à parler de vélo quotidien. Il n’est pas le seul, il pourrait y en avoir de plus en plus.
Il y a aussi les journaux associatifs, par exemple Le Randonneur ou Cyclo-Camping International, et même les Lettres d’information des uns et des autres, mais on n’y parle pas de vélo urbain. Le Randonneur a néanmoins une page d’actualités qui donne les dernières informations importantes sur le sujet. Seul le journal de la Fub, Vélocité, parle de vélo urbain, mais c’est un journal militant, tourné vers la présentation de ses actions, pas diffusé en kiosque. La qualité de ces publications est d’ailleurs plutôt bonne, mais ils sont réservés aux adhérents et envoyés à quelques cibles. Leur tirage tourne autour de 1000 exemplaires (1800 pour Vélocité), pendant que 200 ou Vélotaf dépassent allègrement les 20 000. 

Au kiosque ou par la poste ?

Allègrement ? Contraint et forcé aussi, car, comme me l’explique Alain Servan-Puiseux, de 200, la présence en kiosque est indispensable et tout autant hors de prix. Il m’explique que les abonnements sont beaucoup plus écologiques, car ils permettent de n’imprimer que le nombre nécessaire. Pour la diffusion en points de vente si on n’a pas de quoi mettre en rayon deux exemplaires pour un vendu on perd la visibilité et donc les ventes. Or le papier représente maintenant environ la moitié du coût de l’imprimerie1 Le prix du papier a fortement augmenté, pour atteindre la moitié du coût de l’impression. Soit, mais pourquoi ? à cause de la concurrence des emballages pour la vente par correspondance, qui explose, et pour laquelle le plastique est de plus en plus rejeté. Facile tout ça …, une moitié qui va pour moitié à la benne de recyclage.
Oui mais …. Il faut soutenir les commerçants locaux, tentais-je. Oui mais, me répondit-il, en dix ans 25% des kiosques ont fermé, et déjà 1/3 de la vente directe de journaux se fait en supermarché.  Eh oui, mais la vente en ville, c’est les 2/3 des ventes, m’affirme-t-il encore. 
▶️ Alors, les abonnements c’est mieux pour ne pas gaspiller mais le commerce de proximité c’est une vitrine indispensable, un lieu de vente important …. et un lieu de vie.

Allez vous y retrouver, tout se tient, et vous voudriez changer de modèle économique ??? Quelle lourde chute vous allez faire, cette fois! 

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
marmotte27
1 année

La seule chose à reprocher à 200, c’est leur attitude « victim blaming » face à la sécurité routière.

Christine
1 année

Très intéressant de connaître ces magazines. Je suis déjà abonnée à Cycle!, mais je découvre Velotaf auquel je vais m’abonner aussi. Merci du tuyau !

Jean-Marc Lefèvre
1 année

Isabelle, tu as oublié « Cyclotourisme » la revue de la FFCT….
Et plus intimiste « La gazette du BCN/BPF » de la bonne lecture pour les passionnés de Vélo et de tourisme à Vélo !

Jean-Jacques
1 année

Vélotaf, c’est aussi un site internet : vélotaf.com avec un forum qui est une encyclopédie de sujets, et donc de réponses, sur toutes les questions (équipement, mécanique, réglementation, etc ) que l’on peut se poser sur le vélo en général et le vélo au quotidien en particulier.
Géré par des passionnés, parmi lesquels des érudits, cette sorte de Wikipédia du vélo m’a beaucoup aidé lorsque je me suis (re)mis au vélo via… le vélotaf.

[…] la toile, existe la revue des revues par Isabelle & le vélo […]

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Un observatoire des EDPm

Création d’un « observatoire » entre gouvernement, villes et industriels, avec des chiffres non consolidés. Quelques chiffres glanés ici et là sur trafic et accidents pour tenter de se faire une idée.

lire plus

Lectures & Documents

Actualités & Récits

Pierre Hérant et son vélo ont fait le tour de la France

Pierre est un habitué des expéditions lointaines et des contraintes absurdes. Cette fois-ci il fait le tour de la France au plus près de ses frontières.
Un gros livre passionnant qui se lit comme un roman d’aventure raconté par votre instituteur adoré. Vous lui demanderez de continuer …

lire plus