Clément Beaune rappelle que l’Etat a une politique du vélo

Article

Accueil » Politique cyclable » Clément Beaune rappelle que l’Etat a une politique du vélo

En septembre 2022 Elisabeth Borne relançait le Plan vélo décidé en 2018 pour 7 ans par Edouard Philippe alors Premier ministre : Elisabeth Borne tente de relancer le Plan vélo. 

En 2018 c’était à Angers et j’avais écrit qu’il avait de bonnes bases, et pas grand chose de plus. Frédéric Héran titrait de son côté que le gouvernement jouait Petit bras. Un peu plus tard j’y voyais 3 avancées majeures, dont la première était le retour du vélo dans le barême fiscal et la troisième que le fonds soit bloqué pour 7 ans.

On devait résorber les discontinuités, mettre des sas partout, remettre à double-sens pour les cyclistes toutes les voies sauf les très rapides, tout ça avant la fin septembre 2019. On parlait du vélo à l’école primaire, de primes à l’achat de VAE, de la location en entreprises …

Donc, il y a un an, Elisabeth Borne devenue Première ministre annonçait depuis la cour de Matignon en quelques minutes une dotation de 250 millions d’euros pour l’année 2023, principalement destiné aux infrastructures et au stationnement, s’ajoutant à ce qui restait du Plan, lui-même rallongé par un bout de Plan de relance. Elle affirmait que tous les sites des Jeux Olympiques seraient atteignables à vélo, et pas grand chose d’autre.

En mai 2023 on remettait ça sous le nom de Plan vélo&marche 2023-2027 et on ne parlait que de vélo, restant sagement boulevard Saint-Germain.

Clément Beaune passe fièrement casqué et à vélo électrique

En septembre 2023, c’est-à-dire ces jours-ci, c’est depuis la Ville de Niort que ça se passe, et le ministre des transports, Clément Beaune, fait un petit bilan où il s’intéresse surtout au vélo à l’école, et au lancement de la 3eme édition du programme AVELO d’aide aux pré-études. 

Entouré d’une équipe de choc de la Fub1avec le président Olivier Schneider, toujours fidèle dès qu’on parle de vélo à ce niveau, et cette fois deux autres personnes de son équipe, Thibault Quéré, responsable du plaidoyer, et Anne-Sophie Riguidel, attachée de presse, le ministre a surtout voulu rappeler que le Plan vélo était en cours. On a aussi compris s’il le fallait que la Fub est à chaque fois à la manoeuvre.

Une arrivée à vélo c’est pour le spectacle, quelque chose dont on sait que c’est faux mais qui parle de la réalité. En 95, Anne-Marie Idrac (alors secrétaire d’Etat aux Transports), Corinne Lepage (ministre de l’Environnement) et Jean Chaumien (fondateur et président de la Fub, à peine nommé « monsieur vélo national ») avaient fait pareil, sans casque ni moteur parce que personne n’y pensait à l’époque. Cette sortie en direction de la porte de Versailles avait bien fait glousser. Vous remarquerez que cette fois un seul résiste à l’obsession du casque et à la folie du moteur.

Les principales informations données par le ministre

  • 300 territoires lauréats seront dotés d’un soutien financier de l’État représentant 100 M€ au total pour mener leur projet d’aménagements cyclables dans l’ensemble des régions françaises.
  • 150 000 attestations du programme « Savoir rouler à vélo » ont déjà été délivrées en 2023.
  • 73 communes (sur 112 candidatures) bénéficieront de l’appel à projet « Marche du quotidien » et seront accompagnées par l’ADEME.
  • Plus de 650 territoires font déjà partie du programme AVELO.  Pour la 3eme édition, lancée ce même jour, il y aura jusqu’à 350 territoires, notamment ruraux, dont 50 départements et régions, qui pourront être accompagnés dans la définition et le déploiement de leur politique cyclable. L’appel à projets, ouvert du 15 septembre au 15 décembre 2023 est accessible ici.
A l’école pas besoin de casque puisqu’on est en espace privé. Par contre la casquette est une bonne protection contre les coups de soleil.
Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jaussoin Stephane
9 mois

Merci. Il est salutaire de constater qu’Olivier Schneider, président de la FUB de son état, soit le seul à ne pas porter de casque et semble-t-il le seul également sur son vélo personnel, son fameux Brompton…

Jaussoin Stephane
9 mois
En réponse à  Isabelle Lesens

Aussi 🙂

9 mois
En réponse à  Isabelle Lesens

Décidément je ne vous comprend pas ! C’est quoi cette hargne contre les VAE ? C’est vrai, il vaut mieux des gens qui circulent en voiture / moto / scooter / camion …

9 mois
En réponse à  Isabelle Lesens

ça permet à des personnes qui n’ont pas assez de muscles de grimper les côtes, tout en reconstituant leur musculature (autant que possible). Bien entendu, il y a des gens en pleine santé qui utilisent des VAE en lieu et place d’un vélo « mécanique », et pour moi aussi c’est assez peu compréhensible. Pour autant même pour eux, il vaut mieux qu’il (elle)s circulent en VAE qu’en « motorisé ».

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits