L’Ile-de-France est en mal de projets

Lancement du 1er appel à projets régional dédié au vélo du quotidien
Un appel à projets qui concerne surtout le stationnement, les applications et la location ou prêt.

Dans le cadre du Plan vélo, adopté en mai 2017, la Région Île-de-France lance un appel à projets dédié au vélo du quotidien. Ce plan manifeste une nouvelle ambition en s’appuyant sur les initiatives des territoires pour apporter une réponse concrète aux usagers. L’objectif est de faire évoluer les territoires vers l’usage du vélo pour les transports du quotidien.

Doté de 2 M€ par territoire, il a pour ambition d’accélérer cette dynamique en renforçant le développement de la pratique cyclable dans les secteurs d’attractivité et à fort enjeu régional : zones majeures d’emplois et d’éducation, quartiers de gares.

Cet appel à projets concerne tous les acteurs, publics comme privés. La Région pourra aider chacun à hauteur de 50%.

À travers le financement des projets lauréats, la Région Île-de-France souhaite :

  • rassembler et fédérer les acteurs engagés dans le développement de l’usage quotidien du vélo,
  • valoriser les initiatives existantes,
  • passer à l’acte grâce aux financements régionaux qui pourront être mis en place début 2019 pour permettre des réalisations rapides.

La création de stationnement sécurisé à proximité ou à l’intérieur de bâtiments, ou le développement d’applications pourraient être soutenus, en plus des actions classiques sur les pistes cyclables ou sur le stationnement sur voie publique, des systèmes de mise à disposition de vélos, voire de vélos à assistance électrique, pour des salariés ou des étudiants, etc.
Attention, sur ce dernier point, un appel d’offres vient d’être lancé par Ile-de-France mobilités sous le titre de « service public de location de bicyclettes sur le territoire de l’Île-de-France« , avec « une première tranche de 10 000 vélos à assistance électrique ».

Les candidatures devront être déposées d’ici le 6 juillet prochain.

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “L’Ile-de-France est en mal de projets

  1. L’Île de France en mal de projets ? Il m’en vient spontanément 2 en tête :
    – Réaliser enfin la sortie de Paris de la Véloscénie Paris – Mont St Michel par Orsay, Limours et Saint-Arnoult en Yvelines au lieu d’aller faire crapahuter les cyclotouristes dans des vallonnements commençant dès la mal foutue Coulée verte et dont la difficulté des tronçons Versailles / St-Rémy-lès-Chevreuse et St-Rémy-lès-Chevreuse / Rambouillet est cotée « expert ».
    – Poursuivre la création du réseau express vélo (le bien nommé REVe) qui, à ce jour, se limite à 2 pistes en site propre : bd Bourdon à La Bastille et le long de la Voie G. Pompidou entre Boulogne-Billancourt et Paris et se termine en eau de boudin.
    Ah, c’est vrai, il faut que les « territoires » (qui ? communes, communautés de communes ou d’aglo., Départements… et la Région elle-même ?) soient porteurs de projets… on n’est pas sortis du sable. Parce que les applis et la location de VAE, sans infrastructures pour inciter les cyclistes potentiels à rouler… (oui je sais : l’œuf, la poule,…)

  2. Faire respecter le code de la route (distance de dépassement, respect des pistes cyclables, des priorités) feront plus pour le développement des déplacements à vélo que quelque appli que ce soit.
    C’est une nouvelle façon de gaspiller l’argent public en prétendant s’occuper de vélo tout en étant certain de ne pas gêner le lobby des enclumistes.

Laisser un commentaire