Faire bien avec peu, et toujours en accord avec le lieu, par Jean-Pierre Charbonneau

Les aventures de Monsieur Urbain, de JP Charbonneau, est un recueil d’articles publiés tout au long de la carrière de cet urbaniste qui aura travaillé dans le monde entier sans bénéficier de la sécurité que donnent les titres académiques. Il nous expose sa méthode et son souci de toujours faire bien avec peu, et, surtout, d’être au service de chaque lieu dans sa globalité. Un livre de la méthode et des ambitions pour nos villes.

On ne peut pas faire de cahier des charges, il n’y a pas de réponse pré-établie pour un lieu singulier. Et d’ailleurs l’aménagement ne fait pas tout. Ce qui compte aussi c’est comment cela va évoluer, comment on va l’entretenir, quels usages vont pouvoir cohabiter… 

Ainsi présentait son livre Jean-Pierre Charbonneau, invité par Rue de l’Avenir France en février dernier. Il n’y a pas de recettes, disait-il encore … vous pensez si je buvais du petit-lait ! N’avais-je pas moi-même tenu des propos similaires dans ce blog ???1 

Le dernier livre de Jean-Pierre Charbonneau traite beaucoup des méthodes mises en oeuvre jusqu’à la décision politique, réflexion, concertation, comités etc, et avant tout du fait qu’il faut, dans l’ordre, « savoir ce que l’on veut, passer à l’acte, re-coordonner ». L’urbaniste doit arriver sans rien savoir. il doit s’imprégner des lieux, de son histoire, de ses habitants… il doit écouter et observer, ensuite seulement il pourra proposer des pistes. Il n’aura pas l’ambition du beau geste mais du tout petit qui change la vie, pas uniquement de la place du marché mais aussi des micro-lieux dans tous les quartiers. Il est au service des habitants, pas de la gazette municipale. 

L’auteur insiste sur le fait qu’il n’y a pas deux cas semblables et ce thème revient de si nombreuses fois qu’il peut lasser. C’est le risque avec un recueil d’articles dont l’auteur a une pensée cohérente et en a posé les bases dès le début. Cependant il serait (il aurait été pour moi) dommage de ne pas lire les articles  sur Copenhague, Saint-Etienne, Bratislava, Saint-Denis-tombeau des rois de France, Lyon, Barcelone  … et par là aussi comprendre de quel saisissement j’ai été parfois saisie, lors de ma dernière visite à Saint-Denis, improvisée, un soir; à Barcelone, invitée par Xavier Corominas, alors directeur de la fundacion ECA, pour un congrès sur le vélo; ou lors de mon passage à Bratislava il y a quelques années … 

Certains articles sont écrits à plusieurs. C’est ainsi que Michel Corajoud parle des espaces publics avec le sens de l’histoire que je partage. Le cloisonnement des cyclistes ne doit être que provisoire, dit-il, car il est contraire à la notion-même d’espace public. Il faut tendre vers une ville où il soit impossible de rouler à plus de 15 à l’heure, « il n’y a pas d’autre moyen », dit-il encore.  Il dit ailleurs qu’il faudrait réunir directions de l’urbanisme, de la voirie et des jardins en une seule… Il ne dit nulle part qu’il ne doit pas connaître les règlements d’urbanisme, il dit qu’ils sont des outils ou des contraintes qui souvent ne l’aident en rien.

Jean-Pierre Charbonneau
Les aventures de Monsieur Urbain

Préface de Michel Lussault, directeur de l’Ecole urbaine de Lyon.
éditions de l’Aube, novembre 2019. 23 €

Un livre qui sonne juste à l’heure des pistes cyclables provisoires et expérimentales ! 

Note

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire