A la recherche des 50 kilomètres de coronapistes parisiennes-1

1- La quantité

Comme il l’avait déjà fait pour les anciens maires Jean Tibéri et Bertrand Delanoë, Abel refait les comptes. Et comme pour eux, il débusque chez Anne Hidalgo quelques accommodements avec la réalité … 50 km de coronapistes, vraiment ??? (IsL)

L’habitude de la ville de Paris de gonfler le kilométrage d’aménagements cyclables qu’elle réalise ne date pas d’hier, mais elle semble s’amplifier. L’indifférence à ces exagérations, en particulier du monde associatif et de la presse, n’est pas moins constante.

Mon obstination à rechercher et faire connaître les chiffres exacts est également ancienne, aussi bien vis-à-vis de Jean Tiberi que de Bertrand Delanoë, et m‘avait permis de gagner un pari avec ce dernier et d’être invité par lui dans un grand restaurant parisien.

Je reconnais que cette obstination s’était un peu émoussée, en particulier depuis que l’association Paris en Selle semblait avoir repris le flambeau avec son observatoire du plan vélo, mis en place à partir de février 2017, qui avait montré le spectaculaire retard pris par la Ville de Paris dans la réalisation du plan voté à l’unanimité du Conseil de Paris en 2015. Le succès médiatique de cette initiative n’a sans doute pas été pour rien dans le démarrage, à partir du début de 2018, de la construction d’une partie des infrastructures promises.

Comme le lièvre de La Fontaine, les élans que fit la ville à la fin de la mandature furent vains, puisqu’ils ne lui permirent de réaliser qu’environ la moitié du plan vélo. Mais la morale des fables ne s’applique pas au monde politique, dans lequel au contraire rien ne sert de partir à point, il vaut bien mieux courir. La ville a même été comme récompensée de sa procrastination par un prix de la plus forte progression opportunément ajouté par la FUB à son palmarès des villes cyclables.

Les annonces

L’épisode des coronapistes me conduit à reprendre mes vérifications. 
Le 14 mai Anne Hidalgo publie sur Twitter une carte légendée 50 kilomètres de lignes cyclables d’ici à l’été. 

Une carte analogue figure sur le site de la ville de Paris, titrée 50 km de voies cyclables supplémentaires dans Paris, et donne l’état d’avancement des travaux, avec des traits pleins pour les pistes cyclables temporaires réalisées et des pointillés pour les pistes cyclables temporaires à venir. 

Très rapidement, toute la presse présente ces 50 kilomètres, qui sont un objectif à atteindre avant l’été, comme déjà réalisés : le 28 mai, Paris Match voit des cyclistes nombreux sur les voies provisoires dessinées à la faveur du déconfinement. A Paris, les 50 kilomètres supplémentaires incluent les rues au-dessus des lignes de métro 1, 4 et 13. Le site figaro.fr écrit le 5 juin : Au lendemain de la fin du confinement et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, 50 kilomètres de pistes supplémentaires provisoires ont vu le jour.

Paradoxe, la plupart des reportages sur les coronapistes parisiennes parlent surtout de la rue de Rivoli, où la croissance du nombre de cyclistes est spectaculaire parce que concentrée, mais qui n’est pas du tout représentative, et n’est en plus pas une voie cyclable supplémentaire mais l’élargissement de la piste cyclable bidirectionnelle existante.

La réalité

Dans la réalité, les coronapistes avancent au même rythme que le plan vélo de 2015 à 2017, et presque rien n’a été réalisé au jour du commencement officiel de l’été. J’ai donc entrepris une vérification sur le terrain et pris comme date le 28 juin, jour de l’élection municipale, soit l’été + quelques jours. En voici les résultats :

NOUVELLES VOIES CYCLABLES DANS PARIS INTRA-MUROS
9 kilomètres

Piste bidirectionnelle latérale :
 rue La Fayette entre la rue Saint Georges et la rue de Chateaudun (2 x 450m)

Piste cyclable unidirectionnelle : 2500 mètres 
rue d’Amsterdam de la rue de Liège vers la place Clichy (400m)
– place de Catalogne dans le sens des aiguilles d’une montre (200m)
avenue de Clichy de la place Clichy vers la Fourche (400m)
pont de la Concorde, de chaque côté (2 x 150m)
– avenue Gambetta de la place Martin Nadaud vers le boulevard de Ménilmontant (500m)
rue de Sèvres du boulevard des Invalides vers l’avenue de Breteuil (350m)
– avenue de Wagram de la place des Ternes vers la rue de Tilsitt (300m)

Succession de bandes et de pistes cyclables unidirectionnelles : 5400 mètres
 avenue de la République de chaque côté (2 x 1600m)
 – rue du faubourg Saint Antoine de l’avenue Ledru-Rollin vers la place de la Nation (1400m)
 rue du faubourg Saint Antoine de la place de la Nation vers la rue Faidherbe (800m)

Coronabande à contresens : 200 mètres 
rue du Chevalier de Saint Georges de la rue Duphot vers la rue Saint-Honoré (110m)
rue Duphot de la rue du Chevalier de Saint Georges vers le boulevard de la Madeleine (30m)
rue Saint Martin de la rue de Rivoli vers l’avenue Victoria (60m)

VOIES CYCLABLES AMÉLIORÉES DANS PARIS INTRA-MUROS
13,5 kilomètres

Piste cyclable bidirectionnelle élargie :
 rue de Rivoli entre la rue de Sévigné et la rue Pavée, entre la rue de Fourcy et la rue des Archives et entre la rue de la Coutellerie et la place de la Concorde (3000m)

Couloir bus-vélos remplacé par une piste cyclable : 7300 mètres
rue d’Amsterdam de la rue de Liège vers la rue de Londres (200m)
– avenue de Clichy de la Fourche vers la place Clichy (400m)
– avenue Corentin Cariou sous le chemin de fer vers la banlieue (50m)
– avenue du Général Leclerc du boulevard Jourdan vers la place Denfert-Rochereau (1300m)
boulevard des Invalides de la place André Tardieu vers la rue de Sèvres (500m)
boulevard Ornano de la rue Boinod vers le boulevard Ney (800m)
boulevard Ornano du boulevard Ney vers la rue du Simplon (400m)
boulevard Pasteur de l’allée du Capitaine Dronne vers le boulevard du Montparnasse (150m)
boulevard Pasteur de la rue de Vaugirard vers la rue de Sèvres (250m)
avenue de la porte de Clignancourt entre le boulevard Ney et le périph’ (2 x 300m)
place de la porte Maillot (2 x 50m)
avenue René Coty de la rue du Couédic vers la rue Rémy Dumoncel (50m)
rue Saint-Jacques du quai Saint-Michel vers le boulevard Saint-Germain (250m)
avenue de Saint-Ouen de la rue Championnet vers le boulevard Ney (500m)
avenue de Saint-Ouen du boulevard Bessières vers la Fourche (1100m)
rue de Sèvres du boulevard Pasteur vers le boulevard du Montparnasse (350m)
– avenue de Wagram de la rue de Tilsitt vers la place des Ternes (300m)

Logos dans contre-allée de stationnement remplacés par une piste cyclable :
boulevard des Invalides de la rue de Sèvres vers la rue de Babylone (600m)

Bande cyclable remplacée par une piste cyclable à droite d’un couloir bus :
pont de l’Alma, de chaque côté (2 x 150m)

Bande cyclable remplacée par une piste cyclable : 2200 mètres
pont de la Concorde, de chaque côté (2 x 150m)
– avenue Corentin Cariou sous le chemin de fer vers le centre de Paris (50m)
– place de Catalogne dans le sens de la circulation (200m)
rue du faubourg Saint Jacques du boulevard de Port-royal vers le boulevard Arago (500m)
 pont Notre Dame, vers l’île de la Cité (100m)
Petit pont, vers la rive gauche (50m)
rue Saint-Jacques de la rue du Sommerard vers la rue Soufflot (400m)
 avenue de Saint-Ouen de la Fourche vers la rue Marcadet (600m)
 – quelques mètres place des Ternes avant l’avenue des Ternes

Piste sur trottoir remplacée par une piste cyclable sur chaussée :
 – quelques mètres place des Ternes du boulevard de Courcelles vers l’avenue de Wagram

Piste sur trottoir unidirectionnelle remplacée par une piste sur trottoir bidirectionnelle :
 avenue du Trône le long de la colonne Nord (40m)
avenue du Trône le long de la colonne Sud (40m)

VOIES CYCLABLES DÉGRADÉES DANS PARIS INTRA-MUROS
2,8 kilomètres

Bande cyclable remplacée par une voie bus-vélo :
 – avenue Gambetta en montée du boulevard de Ménilmontant vers la place Gambetta (800m)

Couloir bus-vélos remplacé par une succession de couloirs bus-vélos et de pistes cyclables unidirectionnelles à droite d’un couloir bus :
boulevard Saint-Michel, pont Saint-Michel, boulevard du Palais, pont au Change et place du Châtelet du boulevard de Port-Royal vers l’avenue Victoria (2000m)

NOUVELLES PISTES CYCLABLES DANS LES BOIS
6 kilomètres

Nouvelles pistes cyclables unidirectionnelles latérales :
– allée du Bord de l’eau entre Boulogne Billancourt et le carrefour des Tribunes (2 x 1000m)
– avenue de Nogent entre le château de Vincennes et l’avenue de la Pépinière (2 x 700m)

Nouvelles pistes cyclables bidirectionnelles latérales :
– route des Moulins et route des Tribunes entre le carrefour des Tribunes et la route de Suresnes (2 x 500m)
– avenue de Nogent entre l’avenue de la Pépinière et la porte Jaune (2 x 800m)

Note

Les longueurs sont approximatives, relevées sur Google Maps. C’est aussi là que j’ai déterminé ce qu’il y avait avant lorsque je ne m’en souvenais pas. Il peut y avoir des approximations.

A suivre : la qualité !

Print Friendly, PDF & Email

12 réflexions au sujet de “A la recherche des 50 kilomètres de coronapistes parisiennes-1”

  1. Dans les coronapistes que je n’ai pas vues dans la liste, il y a la rue du faubourg St-Antoine, de Ledru-Rollin à place de la Nation, et le retour place de la Nation jusqu’au croisement Faidherbe/Reuilly.

    Répondre
    • Oui, et c’est bien pourquoi il figure 2 fois dans mon relevé, une fois « vers la banlieue » dans « Couloir bus-vélos remplacé par une piste cyclable » et une fois « vers le centre de Paris » dans « Bande cyclable remplacée par une piste cyclable ».

      Répondre
    • Lors du débat de l’entre 2 tours le 25 juin 2020, Anne Hidalgo a dit textuellement (33’05) : « il y a aujourd’hui à Paris 1040 km DE PISTES CYCLABLES, PLUS 50km qui viennent d’être AJOUTÉS. »
      Les 50 km ne sont que 15 (dont 6 dans les bois) puisque les 13,5 km de voies améliorées et les 2,8 km de voies dégradées sont à la fois dans les 1040 et dans les 50 qu’on prétend additionner. Mais les 1040 km clamés et répétés sont également totalement fantaisistes. Je les vérifierai un jour.

      Répondre
  2. Il manque à la mairie un contrôle qualité, c’est elle qui devrait faire ce travail. Un espèce de contrôle de gestion et de la qualité des promesses et des communications. Bref, un minimum de structure industrielle.

    Répondre
  3. Voici le relevé des travaux effectués au cours de la semaine du 29 juin au 3 juillet :

    NOUVELLES VOIES CYCLABLES DANS PARIS INTRA-MUROS :

    Piste bidirectionnelle latérale : 1100 mètres
    rue La Fayette entre la rue La Fayette et la rue Saint Georges (2 x 350m)
    place de la porte de Montreuil entre l’avenue du Professeur André Lemierre et la rue Mendelssohn (2 x 200m)
    Piste cyclable unidirectionnelle : 550 mètres
    rue Mendelssohn de la place de la porte de Montreuil vers la rue des Docteurs Dejerine (50m)
    rue de la porte d’Aubervilliers de la rue Emile Bollaert vers la place Skanderberg (50m)
    place et avenue de la porte de Montreuil de la rue Mendelssohn vers la rue des Docteurs Dejerine (100m)
    rue Tronchet de la rue Auber vers la place de la Madeleine (350m)

    VOIES CYCLABLES AMÉLIORÉES DANS PARIS INTRA-MUROS :

    Couloir bus-vélos remplacé par une piste cyclable : 450 mètres
    rue de la porte d’Aubervilliers du boulevard Macdonald vers la rue Emile Bollaert (100m)
    rue Tronchet de la place de la Madeleine vers la rue Auber (350m)
    Bande cyclable remplacée par une piste cyclable
    rue Mendelssohn de la rue des Docteurs Dejerine vers la place de la porte de Montreuil (50m)

    Répondre
  4. Voici le relevé des travaux effectués au cours de la semaine du 6 au 10 juillet :

    NOUVELLES VOIES CYCLABLES DANS PARIS INTRA-MUROS :

    Piste bidirectionnelle latérale : 240 mètres
    rue du Havre entre le boulevard Haussmann et la rue de l’Isly (2 x 120m)
    Piste cyclable unidirectionnelle : 230 mètres
    rue d’Alésia de la rue Decrès vers la rue Vercingetorix (150m)
    rue du Havre de la rue Saint Lazare vers la rue de l’Isly (80m)
    Succession de bandes et de pistes cyclables unidirectionnelles
    rue d’Alésia de la rue Lecuirot vers la rue des Suisses (450m)
    Bande cyclable unidirectionnelle
    rue d’Alésia de l’avenue du Maine vers la rue des Plantes (300m)

    VOIES CYCLABLES AMÉLIORÉES DANS PARIS INTRA-MUROS :

    Logos dans contre-allée de stationnement remplacés par une piste cyclable : 900 mètres
    boulevard des Invalides de la rue de Babylone vers la rue de Varenne (450m) :
    boulevard des Invalides de la rue de Varenne vers la rue de Babylone (450m)

    Répondre
  5. Bonjour Abel, merci pour ce post très intéressant. Avez-vous comparé avec les données affichées par la Mairie de Paris sur son site Open Data ? Il y a notamment un jeu de données « Déconfinement – Pistes cyclables temporaires » et la capacité d’exporter les données. Par contre je ne suis pas sûr que les longueurs de chaque aménagement puissent être facilement déduites.

    Répondre

Laisser un commentaire