L’interconnexion n’est plus assurée

Article

Accueil » En bref » L’interconnexion n’est plus assurée

par | Mai 5, 2024 | En bref | 4 commentaires

Dans son ultime note Olivier Razemon annonce qu’il met fin à son blog. Il continue à écrire, publiera sur Linkedin, prépare un livre sur les marchés forains pour 2025, et continue sa vie de journaliste de la presse écrite. Son blog est conservé à la Bibliothèque nationale et il en a fait une copie pdf. Vers la fin il était tombé à 1000 vues par jour, après des jours de gloire à 100 000 vues !
Voir ici ses explications.
Son blog aura duré 12 ans, le mien en a déjà 20, sous plusieurs formes successives Mon article qui affiche le plus de lectures est celui sur le tour de Bourgogne, avec 10 248 vues, quantité sous-estimée puisqu’il y a eu pas mal de bugs dans les comptages. Suit dans les mêmes conditions celui sur le nombre caché qui fait exposer tous les autres (les transports en commun) à 10 113. Quand au nombre de visites quotidiennes je dépasse de plus en plus régulièrement les 4000, tutoyant même les 6000, mais tombe régulièrement aussi à 500. Pas d’inquiétudes, je remarque que les bons articles vivent vieux (sont encore lus très longtemps après leur parution). Je ne suis quand même pas au niveau d’Olivier, même si, chaque fois qu’il me citait, l’article lui aussi faisait un bon, mais pas de frayeur !!!
Olivier ne nous quitte pas, pas plus que l’autre. Il reste aussi sur X et quelques autres supports que je ne fréquente pas. Renseignez-vous !
Avec un Olivier … tout est possible. Même une interconnexion réussie.

Publié le 05/05/2024 à 5h24 de l’après-midi

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sanji
22 jours

C’est bien dommage. En publiant sur des plateformes qui nécessitent un profil, les producteurs de contenu se ferment à un public. On ne créera pas des comptes partout.
Tant pis, j’ai un petit regret, mais je ne lirai plus Olivier.

Bertrand
21 jours
En réponse à  Sanji

Et oui, quitter internet pour des enclos grillagé est une mode qui hélas persiste. Nous avons passé l’age d’or de la publication libre.

Merci à Isabelle de continuer à nous informer et nous faire part de ses idées.

LeFred
20 jours

Pour ma part, je m’interroge encore sur la pertinence des arguments avancés par Olivier Razemond, pour arrêter son blog que j’appréciais beaucoup depuis le départ. Je n’ai pas été convaincu du tout par la question de l’audience (dont se satisferaient bien d’autres, comme le suggère Isabelle), la vétusté supposée de ce moyen de communication, etc.
Les deux précédentes réactions (Sanji et Bertrand) rejoignent ma réaction : bien d’autres lecteurs de l’Interconnexion (dont je suis) n’iront pas sur les réseaux (prétendument) sociaux pour suivre l’auteur. Je ne les utilise que très peu (seulement quand des articles m’y renvoient), parce qu’ils ne correspondent pas à mes besoins, à commencer par celui de lire une argumentation suffisamment développée. Adepte des logiciels libres depuis longtemps, je n’ai aucune envie de renforcer l’attraction des GAFAM, ni d’utiliser des outils qui seront désuets dans trop peu de temps. Les sites Internet, les blogs ont fait leurs preuves.
À ce compte-là, débarrassons-nous des livres imprimés : ils existent depuis plus de cinq siècles, pour ne remonter qu’aux incunables.
Je regrette d’autant plus la décision d’Olivier Razemond qu’il ne semble pas avoir pris conscience que son travail n’était pas l’expression d’un individu, mais qu’il s’inscrivait dans un réseau dont fait partie isabelleetlevelo.fr, et qu’il contribuait à son dynamisme.
Isabelle, je salue votre intention de poursuivre votre effort.

Isabelle
17 jours
En réponse à  LeFred

☺️

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits

Pierre Hérant et son vélo ont fait le tour de la France

Pierre est un habitué des expéditions lointaines et des contraintes absurdes. Cette fois-ci il fait le tour de la France au plus près de ses frontières.
Un gros livre passionnant qui se lit comme un roman d’aventure raconté par votre instituteur adoré. Vous lui demanderez de continuer …

lire plus