Blois : Une plaque à la mémoire de Catherine Fourmond

la plaqueCatherine était une élue simple qui s’intéressait à ce qui faisait plaisir aux citoyens. C’est pourquoi le lieu où la plaque à sa mémoire a été posée est si exactement ce qu’il lui fallait.

C’est Jean-Pierre Hourdin qui, en voisin, eu l’idée du lieu, une pelouse toute simple avec un banc posé en oblique sur les hauteurs de Blois, et une vue imprenable sur la Loire. Un lieu que Catherine m’avait montré, un tas de cailloux servant de parking sauvage devenu grâce à elle un lieu de repos ou de rêverie pour les Blésois, à l’écart du château et de ses touristes mais non loin de lui.
Catherine Fourmond, adjointe au maire de Blois et conseillère régionale, était une écologiste trans-partisane. Elle fut une madame vélo efficace, mais aussi une responsable des espaces naturels et membre du conseil d’administration de l’établissement public de la Loire. Elle est décédée pile il y a deux ans1. La Ville a longuement hésité sur le lieu où implanter cette plaque. Heureusement, car aucun lieu ne pouvait mieux convenir à celle qui a tant agi pour que les choses soient justes et bien faites2.

banc
Emmanuel, son époux, rappela que leur mariage avait eu lieu dans l’église Saint-Nicolas, juste en-dessous, et que ses cendres avaient été confiées à la Loire. Il rappela aussi que, médecin, elle avait la notion de la prévention. Pour garder la santé, bougez et soyez heureux, en quelque sorte.

Une bonne partie des personnalités locales étaient présentes à cette cérémonie mémorielle, le maire, Marc Gricourt; la sénatrice, Jacqueline Gourault; un vice-président de la région, Charles Fournier; un conseiller municipal, Jacques Chauvin; l’ex-directeur de l’école nationale du paysage, Chilpéric de Boiscuillé; le président de l’agglomération, Christophe Degruelle … ainsi que la famille, les voisins et les amis.

pot discours

Si beaucoup lui doivent une inspiration, une exigence, un regret, une double fente dans une porte en bois, des fleurs sauvages sur le trottoir, une meilleure signalisation sur la Loire à vélo, de nombreux raccourcis pour vélos, une passerelle à la gare (hélas mal fichue car elle n’était plus là pour en suivre la réalisation), un garage à vélos à la gare (mal placé, et elle le savait mais n’avait plus la force de s’en occuper) … ou encore la capacité à penser l’engagement politique au-delà des partis, chacun lui doit aussi la perception de l’importance qu’il y a à porter attention aux petites choses qui changent la modeste vie de chacun. Un banc bien placé sur un carré de pelouse, par exemple.

la plaque

 

C’est l’Hymne à la joie, interprété de plusieurs façons par les frères Yanis et Walyd Boudris, qui clôtura la cérémonie.

 

 

 

*

  1. Catherine est décédée dans la nuit du 27 au 28 mars 2014. Voir mon article du 30 mars 2014 : Catherine Fourmond est décédée.
  2. La plaque se trouve sur la pelouse de la rue Bernier.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire