La draisienne doit éliminer les petites roues

vsv-draisienne-brevetLa supériorité de la draisienne sur le petit vélo avec stabilisateurs doit être proclamée avec force. Les petites roues empêchent même d’apprendre à faire du vélo, et privent du plaisir incomparable du jeu avec une draisienne. Les gens de Belgique le savent, eux.

En matière d’apprentissage du vélo par les enfants une tendance lourde se confirme depuis quelques années : la draisienne, appelée aussi vélo sans pédale. Cela n’empêche pas que son « concurrent », le petit vélo avec ses deux roues stabilisatrices, n’ait pas encore dit son dernier mot. Il suffit de faire un tour dans les grandes surfaces pour s’en rendre compte, hélas.

Non-assistance à enfant torturé
Des voix commencent à se lever pour repousser ce concurrent et je veux bien soutenir ce mouvement. En effet, souvent, quand je vois un enfant peiner sur son petit vélo avec ses deux roues stabilisatrices je me sens un peu coupable de non assistance à enfant « torturé ». La draisienne est une magnifique machine pour l’acquisition de l’équilibre, tandis que le vélo avec des roues stabilisatrices est déstabilisant ! La draisienne est intuitive, le petit vélo est poussif.

roues-destabilisatrices-2-libre-www-everystockphoto-com

Le Fietsersbond (l’équivalent de la FUB aux Pays-Bas) conseille aux parents de commencer avec le « loopfiets » (littéralement le « marche-vélo ») pour des enfants qui sont aptes physiquement.

La VSV (Fondation flamande en matière de transport et de mobilité)1 va plus loin encore que le Fietsersbond en se prononçant clairement pour la draisienne.

Des militants pour la draisienne
Cet organisme vient de lancer un petit programme éducatif destiné aux écoles maternelles (au prix de 10 € pour 30 élèves). Il comprend des exercices et des jeux avec une draisienne permettant de stimuler l’évolution des sens (écouter, regarder), les aptitudes de locomotion (démarrage, arrêt, virage,…) et l’équilibre des enfants. Le programme s’achève par un parcours dans la cour de l’école, couronné par le brevet de draisienne et quelques autocollants.

commons-wikimedia-org

Voici comment la VSV motive son choix : « Nous choisissons la draisienne de manière consciente pour l’apprentissage du vélo à l’école. De cette manière les enfants apprennent plus vite à tenir en équilibre et ils n’ont pas besoin ensuite des roues stabilisatrices pour faire le passage vers le vélo avec pédales ».

Ce message est clair et je veux bien l’amplifier en disant BRISONS LE TABOU DES PETITES ROUES !

Si vous voulez en savoir un peu plus sur l’intérêt de la draisienne je vous conseille le journal d’une Maman Psychomotricienne : la draisenne, le must-have des petits.

— Sources — 
http://www.vsv.be/francais
http://www.ad.nl/home/weg-met-de-zijwieltjes~addda24a/

— Un ajout d’Isabelle —
spheroveloIl y a aussi les spherovélos, pour les tout petits, de 1 an, jusqu’à 2 ans !
Voir le site dédié.
« C’est la seule draisienne au monde qui soit en mesure d’aider les jeunes enfants (entre 1 et 2 ans) à coordonner leurs perceptions sensorielles (la vision, la force, l’équilibre…) et leur système moteur. » En fait les roues sont des grosses boules, celle de l’avant ne pouvant aller que tout droit et celles de l’arrière au contraire dans tous les sens. Il y a aussi deux toute petites roues, que vous retirerez sitôt le gamin à l’aise. Ça peut mettre une journée ou deux … et … « Au bout du 6ème jour, elle volait littéralement tout en contrôlant merveilleusement bien ses tête-à-queue et sa glisse. » Que du bonheur pour les minuscules et leurs grand-parents, testé par Nanou et chaudement recommandé par Jean-Luc Saladin ! N’hésitez plus, ça coûte environ 100 €, livré dans la semaine par exemple ici. Il y a plusieurs couleurs.

— Note —

  1. VSV, une fondation qui souhaite instruire les citoyens de la région flamande en Belgique, afin de les rendre plus habiles en matière de circulation routière et de mobilité.
Print Friendly, PDF & Email

3 réflexions au sujet de “La draisienne doit éliminer les petites roues”

  1. Très juste et même vérifié par nos 4 petits enfants. La draisienne permet d’apprendre l’équilibre en premier, le pédalage ensuite et non l’inverse.
    Du temps de nos enfants, la draisienne n’existait pas, malgré cela j’ai toujours été contre l’apprentissage avec des roulettes, à la limite dangereux lorsque le terrain ne s’y prête pas. Il existe une draisienne sur laquelle on peut rajouter un pédalier par la suite (entrainement par friction sur la roue arrière). Vive le vélo dès le plus jeune âge !

Laisser un commentaire