XD à Millau : un important rendez-vous pour les véhicules intermédiaires

Article

Accueil » Actualités » Matériel » XD à Millau : un important rendez-vous pour les véhicules intermédiaires

par | Nov 27, 2023 | Matériel | 4 commentaires

Le festival X-trême Défi, ou XD, organisé par l’ADEME, a fait le plein. Les participants à ce programme d’Etat étaient présents en nombre, en ces trois jours de début novembre 2023. Ils étaient 240, parmi lesquels 51 exposants, pour travailler, échanger, avancer, selon les règles du projet : partage des informations et coopération, sous la houlette de Gabriel Plassat. Ce sont donc succédées séances plénières, ateliers, posters … sur les véhicules intermédiaires du projet. Rappelons qu’ils sont les véhicules entre le vélo et l’automobile, donc en complément du vélo et permettant d’abandonner l’automobile. Le vélo à moteur y figure en premier après le vélo. Les articles proposés en bas de celui-ci vous l’expliqueront.

XD est une communauté de recherche, constituée par mal de jeunes ingénieurs, et quelquefois des vieux qui par là passent le flambeau, dans une ambiance un peu « foutraque » selon ce que m’a dit un participant, sans tracts ni documents à diffuser. Parmi ces bidouilleurs ou ingénieurs, des gens du secteur public, beaucoup de patrons de jeunes structures, entreprises ou associations constituées pour le véhicule, quelques grosses entreprises …

Au programme un effort d’ouverture aux Aveyronais, avec une parade en ville et une demi-journée d’exposition ouverte au public, peu annoncée mais ayant quand même attiré plus de 200 personnes. Parmi les visiteurs on a remarqué le patron d’une auto-école qui propose déjà des cours de conduite pour véhicules intermédiaires ainsi que des inspecteurs de l’Éducation nationale. 

C’était à Millau parce que s’y trouve l’association IN’VD, 320 adhérents en France, qui s’intéresse à la mise au point de vélautos pour les zones rurales semi-montagneuses

D’une façon générale la cible de tous ces véhicules est en effet ce qu’on peut appeler les Naufragés du périurbain, ainsi que les Gardiens de la ruralité profonde. Pour eux l’essence est bien trop chère, le coût réel d’une bagnole aussi, et l’inflation en cours (+25% en deux ans) provoque un appauvrissement général qui aggrave toutes les situations délicates, me résume Jean-Luc Saladin.

Mes deux témoins, Jean-Luc Saladin (Le Havre) et Gilbert Houot (Lunéville), ont noté l’arrivée de véhicules sans chaîne grâce à l’électronique et l’importance des multi-places. Le sous-programme Préver1Prever appel à projet de l’ADEME : Protocole d’Expérimentation de l’usage de véhicules intERmédiaires m’a également été signalé, il a pour objectif de faire tester ces véhicules en milieu rural et pourrait débarquer dans l’Est (en Loraine?); il est déjà à Lamarche, au sud de Vittel et à une centaine de km de Lunéville, et est présenté dans le film Low-tech. Il est accompagné par l’ethnologue Isabelle Hanifi pour documenter les aspects usages et appropriation. Le rôle de l’ADEME est également très terre-à-terre puisqu’elle finance jusqu’à 70% du prix des prototypes. 

La première rencontre de l’X-trême Défi avait eu lieu à Paris (La Villette) cet hiver, et a déjà eu de l’influence, comme en témoigne l’histoire de la Supercyclette, qui raconte comment en deux mois l’auteur a construit le véhicule avec lequel il s’est rendu de Paris au Pays Basque.

https://supercyclette.fr/  

Gilbert Houot était venu dans le cadre de la préparation du Festival des véhicules intermédiaires de Lunéville, qui fait partie du programme ADEME et sera de ce fait aidé financièrement. Les dates sont déjà connues, la municipalité et la communauté de communes ont le pied sur la pédale. Ce sera les 18 et 19 mai 2024 (Pentecôte) et on compte présenter au public un large éventail de l’existant et du futur proche. Il devrait y avoir aussi une demi-journée de conférences débat. La Diagonale du Plein2En référence à La diagonale du Vide, concept de l’Aménagement du territoire décrivant une ligne Le Havre – Marseille, ou de la Meuse aux Landes, à l’est de laquelle vit 60% de la population française, ceci étant en lien avec la présence des grandes métropoles, avec son slogan Il y a urgence, soyons charrette, a prévu de faire halte à Lunéville lors de la deuxième édition de sa traversée du pays en une vingtaine d’étapes. L’an dernier ils avaient présenté 9 des propositions de l’X-trême Défi. 

Evidemment beaucoup de questions sont encore à résoudre, comme le note Olivier Maffre dans Linkedin. Comment accélérer l’industrialisation et clarifier les typologies? Ces véhicules doivent-ils rouler avec les vélos ou avec les autos ? En milieu rural demande-t-il encore, faudra-t-il transformer certaines petites routes pour les réserver aux riverains, piétons, vélos, véhicules intermédiaires ? La réponse est connue, c’est oui et ça commence à se faire3par exemple dans la Manche. Il s’interroge enfin sur la réglementation : 

un sujet qui a traversé les 3 journées : puissance max de la batterie 250W, assistance max 25km/h… Les VELI subissent l’encadrement du VAE. En urbain, les 25km/h suffisent, mais ceux qui visent le rural étaient clairs : « c’est 45km/h ou rien »

(…)

« La belle et joyeuse parade de Millau ne doit pas nous faire oublier l’essentiel : à ce stade, le VELI est un objet de désir avant tout pour quelques passionnés, les ferrovipathes de la route en quelque sorte.

Linkedin avec une petite vidéo sur la parade.

En attendant voici une liste presque exhaustive des participants au programme X-D. Je distingue deux grandes familles, les véhicules pour le déplacement des personnes, comme une automobile, en mieux ; les véhicules pour groupes ou d’usage professionnel. Source : ADEME

.

  • Lobster Il  utilise un maximum de composants standards du commerce, ils peuvent être aussi mutualisés avec les autres participants au défi
  • CvO-T01 Véhicule minimaliste & essentiel pour les principaux usages du quotidien. Il permet de transporter 2 personnes avec 2 valises cabines ou 250 litres de chargement. 
  • Cyclospace Véhicule familial actif et convivial. Il existe en 6 versions et 18 prototypes. Vous l’aviez vu à la foire de Paris. Assistance électrique et panneaux solaires. Dans la filiation du vélocar.
  • Ensci – Les Ateliers (Ecole de design) Véhicule 4 roues à propulsion électrique avec une carrosserie tout ou partie en textile.
  • EV4 – MOB 4.0 Quadricycle inclinable à châssis étroit, MOB 4.0 s’adapte aussi bien à la ville, grâce à sa très faible largeur (60cm !), qu’aux trajets à la campagne, avec sa vitesse max de 45km/h. (Présenté sur ce blog)
  • MosquitOS* Vélomobile auto-constructible, en bois, roue avant motrice, inclinaison dans les virages. Repris du très beau projet initial de Mosquitos. Associé à la remorque auto-tracté Charrette, il sera capable de transporter un passager ou jusqu’à 300 kg de bagages ou marchandises en sus du pilote.
  • Avatar-Ulive Sorte de petite auto, 90 km/h max, 380 kg vide, électrique, frugal et recyclable. Homologation européenne en 2024.
  • QBX Sorean Petite voiture à 3 roues, bi-place, usage en milieu rural, d’un véhicule 10 x moins d’énergie consommée qu’une petite voiture électrique, autonomie 80 km. 45 km/h, 2 adultes+ 1 enfant ou 1 adulte et 2 enfants. 
  • Sanka Cycle Vélo électrique capotable à 4 roues et 2 places côte à côte. Pour zone rurale ou périurbaine
  • Silex Véhicule inclinable, bonne tenue de route, 4 roues disposées en losange. Moins de 70 kg à vide. Largeur 140 cm, Hauteur 120 cm, Longueur 410 cm. 2 adulte + 1 enfant ou 1 adulte + coffre. Motorisé 1000 w et panneau solaire sur le toit. Construit en bambou, chanvre, métal.
  • TroisRoy Tricycle bi-place, pour des personnes de grande taille ou lourdes, à la campagne. propulsion  électro-solaire faiblement assistée par le pédalage.
  • oTwo One  Cadre très bas, moteur, plateforme-siège à l’avant. Pré-série en 2024. 
  • e-GokART 2 roues avant, 1 roue motrice à l’arrière, 3 places, assistance limitée à 25 km/h, 
  • Urbaner Tricycles polyvalents, avec ou sans toit et flancs, banquette arrière une personne, rabatable, coffre, adapté aux pistes cyclables. 
  • Baker-Prax Ressemble à une caisse en plastique, 2 adultes ou 1 plus matériel. Poids vide avec battteries : 130 kg, 4 suspensions indépendantes, 45km/h maxi, autonomie de 55 à 80 km
  • Facteur 10 Petite auto, forme inspirée de la goutte d’eau, 300 kg, 2 places en ligne.
  • Tiny micro-véhicule électrique à batteries amovibles et portables. 2 places + 2 valises, pas de permis de conduire, biosourcé et connecté. En cours de prototypage.
  • SUL City et SUL Country  Simples, Utiles et Légers, Super-Simple et Ultra- Léger, les SUL sont bien supérieurs aux SUV : sobres et minimalistes, sur la base d’une coque roto-moulée et d’un châssis tubulaire exo- squelette permettant de transporter 2 personnes. 
  • Mobyl Permet de parcourir de courtes/moyennes distances et de parcourir les derniers kilomètres avec le Segway qui est utilisé pour la propulsion du véhicule. 
  • VeMoo Petites distances (max 25 km), autorisé sur pistes cyclables, siège avec dossier, protections mais accès facile, 50 kg, 35 km/h sans l’assistance, réservée aux côtes et aux démarrages. 
  • TRIVIAK Tricycle couché électrique à recharge solaire pouvant être fabriqué en auto-construction sans soudage ou outillage spécifique ni usinage 
  • Vhélio, Vhélioriginal , Vhéliotech Transport de plusieurs adultes et bagages, assistance électrique. Equipe bénévole, association Vélo solaire pour tous, 22 Vhéliotech (version non certifiée, à autoconstruire) aux caractéristiques techniques très proches du Vhélioriginal sont en circulation. chaîne de traction électrique modulaire prototypée sur le Vhelio.
  • Acticycle Mieux que le vélomoteur car on est assis sur 4 roues et protégé par une canopée. Ne pèse que 80 kg. Idéal selon l’équipe pour les automobilistes qui hésitent à franchir le pas du vélo. En 2024 vont construire une flotte de test à Villeurbanne (à l’Usine à vélo).

.

  • Maillon Capitole Combine la sobriété et l’agilité du vélo à l’efficacité d’une voiture et répond à des besoins familiaux, de collectivités ou d’entreprises. 
  • CamiGO Véhicule compact pour la logistique du dernier km. Prototype début 24
  • Cargoxhyta Logistique, moteur à hydrogène. 3 à 4 véhicules en 2024
  • Tripalette Tricycle à charge lourde, assistance électrique légère
  • Entreautre  4 roues à plateforme de transport (plusieurs personnes ou marchandises)
  • HALF Transport des enfants, tendance monde de la mode. Poids en-dessous de 300 kg, partiellement en tissus. En 2024 trekking de 3 jours organisé par le groupe Salomon avec un groupe d’athlètes/aventuriers pour prouver ses qualités d’endurance et d’emport de matériel sur tous les terrains.
  • GREEN&BIKE_Utilitaire Tricycle cargo pour usages professionnels, partiellement en lin et bambou
  • Ketch by Bluemooov sur la base d’un modèle Ketch déjà commercialisé, système de direction hybride pour permettre un pilotage plus ergonomique : position et rayon de braquage, et pour garder une dimension de plateau maximale. 
  • HVR Véhicule de loisir sportif genre rallye du désert
  • La Barquette Course, transport de deux personnes ou objets longs.
  • La Plato Quadricycle, assistance électrique, maxi 45 km/h, destinée à l’autopartage en boucle. 
  • Cyclauto Triporteur pour la logistique
  • OUICYCLE Plutôt pour les collectivités, 10 enfants, 2 adultes. à pédales quasi autonome en énergie, combinant l’énergie solaire, musculaire et un freinage régénératif. Déjà en service à Saint-Georges d’Orques
  • 09:23 Micro-utilitaire professionnel (équipe midipile)
  • Solar Commuter Quad Quadricycle léger rechargeable par le soleil, capable de transporter 2 passagers ou 100 kg de bagages ou fret, sur 40 km. Max 45 km/h
  • ProXity Livraison du dernier km
  • Karbike« Fusion de la voiture et du vélo », plateforme pour cabine une ou deux places, suspensions. Finalisation en 2024.
  • TCR Vélo semi-couché et caréné. Siège enfant, achats, matériel à l’abri. 
  • Les Géants Le Snake bike est un véhicule musculaire transgénérationnel. Les véhicules s’accrochent les uns aux autres. 3 prototypes en 2023 : Structure aluminium, musculaire et protection légère en rotin et tissu transparent. Structure acier, musculaire et protection intermédiaire en rotin, vannerie et papier mâché. Structure acier à assistance électrique et protection totale en fibre de verre. 
  • Kiwee 4 roues 2 personnes, 45 km/h max dédié à l’autopartage. Emboitage jusqu’à 10 véhicules pour un seul conducteur. Déjà 6 prototype réalisée au CEA (projet européen)
  • Vélo solaire Onduleur Soutenu par EDF. Vélo couché pour participer au Suntrip. 

De la cinquantaine de participants figurant dans cette liste (et dont la mise en couleur ne fait que souligner les plus connus et relève de mon arbitraire), il est admis qu’une dizaine seulement réussiront à être commercialisés. Dans un premier temps, bien sûr … et sans négliger le fait que pour qu’ils jouent pleinement leur rôle il va falloir sécuriser les routes et baisser les vitesses autorisées. Dans les centre-villes, par exemple, on ne devrait jamais dépasser le 20 à l’heure !

Toutes les photos de cet article sont de Gilbert Houot

L’association In’vd a invité le concepteur d’Acticyle, un véloto de la région lyonnaise pensé par Olivier Cornet. Midi-Libre, 31 juillet.

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Olivier Girault
3 mois

Merci Isabelle, pour ce bon (comme d’accoutumé) résumé de cette journée qui, de source sûre, a été quelque peu magique ! Vive Aveli et vive les alternatives au « toutauto » !

2 mois

Étonnamment je ne vois nulle part mentionné l’AMI de Citroën pourtant devenue coqueluche des lycéens. Est-ce un parti pris ?

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits