2nd confinement (nov 2020) : le vélo n’est pas interdit

Article

Accueil » Actualités » 2nd confinement (nov 2020) : le vélo n’est pas interdit

Dans le décret instaurant ce nouveau confinement, le vélo n’est mentionné nulle part. Seuls les cycles le sont au sujet des commerces et ateliers. Normalement cette fois il ne devrait donc pas y avoir de problème, le seul piège ne pouvant venir que du masque, et le seul risque sanitaire de l’aggravation de la sédentarité et de l’isolement. 

Dans le décret no 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire du ministère de la Santé le vélo n’est nommé nulle part, alors même que des précisions sont apportées pour l’automobile ou les transports en commun. Le voici en entier : joe_20201030_0264_0023 

C’est exactement comme lors du 1er confinement, et on espère cette fois-ci que le ministère de l’Intérieur ne va pas se mêler de ce dont il n’est pas chargé1 Le pataquès provoqué par le ministère de l’Intérieur avait été raconté en détails dans Alors comme ça, le vélo ne serait plus autorisé pour «faire de l’exercice»? Cela peut vous aider à faire des comparaisons point par point..

Pour vous rassurer, voici les extraits qui pourraient nous concerner :

Titre 1

article 2

Les rassemblements, réunions, activités, accueils et déplacements ainsi que l’usage des moyens de transports qui ne sont pas interdits en vertu du présent décret sont organisés en veillant au strict respect de ces mesures. 

article 4

Tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence est interdit à l’exception des déplacements pour les motifs suivants en évitant tout regroupement de personnes : …

article 6

Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;

♦ Comme vous voyez, il n’y a aucune mention du mode de déplacement. 

Titre 2

DISPOSITIONS CONCERNANT LES TRANSPORTS
Y sont traités longuement les transports maritime et fluvial, aérien, terrestre

Titre 4

DISPOSITIONS CONCERNANT LES ÉTABLISSEMENTS ET ACTIVITÉS 

Peuvent accueillir du public : Commerce et réparation de motocycles et cycles ; Commerce de détail de carburants et combustibles; Location et location-bail de véhicules automobiles ;

Chapitre 3

article 41

Sauf lorsqu’ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier, les établissements suivants ne peuvent accueillir de public :

  • Les auberges collectives ;
  • Les résidences de tourisme ;
  • Les villages résidentiels de tourisme ;
  • Les villages de vacances et maisons familiales de vacances ;
  • Les terrains de camping et de caravanage.

♦ Ceci est contraire au premier confinement, où l’ouverture était soumise à des règles d’hygiène draconiennes dont il serait facile de prouver qu’elles étaient difficiles à respecter…

Chapitre 4

Sports. Ne concerne que les terrains et salles.

article 46

I. – Sont ouverts par l’autorité compétente dans des conditions de nature à permettre le respect et le contrôle des dispositions de l’article 1er et de l’article 3 : 
– Les parcs, jardins et autres espaces verts aménagés dans les zones urbaines ;
– Les plages, plans d’eau et lacs.Les activités nautiques et de plaisance y sont interdites. 

♦ On peut espérer que l’affaire des voies vertes fermées ne se reproduira pas non plus. 

Attention, deux risques 

Risque de piège sur le masque 

annexe 1 : Les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. (conférence de presse)

Les obligations de port du masque prévues au présent décret ne s’appliquent pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus. (décret : titre 2, article 2)

Dans les cas où le port du masque n’est pas prescrit par le présent décret, le préfet de département est habilité à le rendre obligatoiresauf dans les locaux d’habitation, lorsque les circonstances locales l’exigent. (titre 1er, article 1er-2)

Risque d’aggravation de la sédentarité et de l’isolement

Le télétravail est fortement encouragé, ce qui, du point de vue de l’activité physique, est défavorable. Une population en forme résiste mieux, d’un point de vue mental comme physique, aux crises. La sédentarité est le mal du siècle, et nous pourrions payer cher cet accroissement de la sédentarité déjà grave. 

Les réunions en audio ou visioconférence doivent constituer la règle et les réunions en présentiel l’exception (Source : conférence de presse du 29 octobre 2020), ce qui pose aussi question quant au moral, d’autant que les moments de convivialité réunissant les salariés dans le cadre professionnel sont interdits tout comme les cérémonies religieuses (sauf mariages et enterrements, en petit comité) et les pratiques sportives collectives.

Sont fermées les salles de danse et salles de jeux ; les musées, salles d’expositions à vocation culturelle (scientifique, technique ou artistique, etc.), ayant un caractère temporaire ; Bibliothèques, centres de documentation. (chapitre 5, article 45-1). Lorsque l’accueil du public n’y est pas interdit, les gérants des établissements mentionnés au I, l’organisent, à l’exclusion de tout évènement festif ou pendant lesquels le port du masque ne peut être assuré de manière continue, dans les conditions suivantes : Les personnes accueillies ont une place assise etc. (article 45, paragraphe 2).

Pas plus de 6 ? Le préfet de département est habilité à interdire ou à restreindre, par des mesures réglementaires ou individuelles, tout rassemblement, réunion ou activité mettant en présence de manière simultanée plus de six personnes sur la voie publique ou dans des lieux ouverts au public. (Titre 1, article 3). 

Conclusions

Si le vélo n’est pas interdit, il serait utile qu’il soit encouragé. Pour cela les coronapistes, ou pistes provisoires, doivent être maintenues, pérénisées, ou réactivées lorsque l’abandon les menace. Ou modifiées d’urgence dans certains cas … Quant à faire du vélo dans un rayon de 1 km rien que pour se détendre, il n’y avait vraiment pas de raison de l’empêcher… C’est déjà courageux de s’en tenir à un tel mouchoir de poche … 

Ne peut-on aussi demander aux medias – y compris spécialisés… – de ne pas recopier aveuglément les communiqués, quelle que soit leur source? L’exemple de la véloroute de la Seine, comme celui du vélo interdit, devrait avoir fourni un avertissement utile … 

Une piqûre de rappel

Alors comme ça, le vélo est interdit ?

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

32 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vincent
3 années

Mauvais lien vers le PDF (« Dans le décret no 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant ») https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042475143

Thomas Tours
3 années

Publié sur LinkedIn, ça peut donner des idées.

3 années

Merci pour ces précisions utiles. Espérons en effet que cette fois des membres des forces de l’ordre ne fassent pas d’interprétation abusive de nature à embêter les cyclistes.
Un point demeure obscur, pas du tout de la faute de l’article qui informe de ce qu’il est possible de savoir : le masque est-il ou non obligatoire à vélo ? C’est à tout le moins ambigu. Castex aurait dit que non pour les joggeurs au cours de la conférence de presse du 29 octobre. Le préfet de la Manche aurait déclaré qu’il ne l’était pas pour les activités physiques intenses. Difficile de savoir si ces paroles verbales sont opposables en cas d’amende.

3 années

Le ministère des sports vient de préciser à la page Application des décisions sanitaires pour le sport que la pratique sportive libre des adultes se fait sans masque et en individuel. Toujours sans garantie, mais c’est déjà ça…

3 années

Avec un coefficient de certitude plus élevé, le port du masque parait être du ressort des préfets. J’avais interrogé la préfecture du département de Loire-Atlantique, qui me répond qu’il existe des exceptions au port obligatoire du masque pour l’ensemble des déplacements, dont la pratique du vélo. L’arrêté 2020-48 du préfet de ce département fixe en effet que l’obligation du port du masque ne s’applique pas aux personnes pratiquant une activité sportive. C’est donc clair… pour la Loire-Atlantique. A chacun de s’informer sur le site de sa préfecture…

Alfred
3 années

Gentil tout ça, mais dans un rayon de 1 km on ne va pas loin. Donc marchez à pied. Et le vélo au garage…

marmotte27
3 années
En réponse à  Alfred

Comme le Ministère de l’Intérieur au printemps, vous semblez confondre distance et rayon. Un rayon d’un kilomètre, c’est un cercle avec une surface 3.14 km2, avec une circonférence de 6.28 km.
Chez moi ce cercle inclut en plus une montée de 250m à 10%, parfait pour une petite sortie à vélo quand j’en ai marre du home trainer.

pierre Etruin
3 années
En réponse à  marmotte27

Vous avez la chance de ne pas habiter en centre ville ! Un rayon de 5 km accordé aux cyclistes (en moyenne 4 fois plus rapides que les marcheurs) serait quand même plus logique !

3 années
En réponse à  marmotte27

Vous avez de la chance de ne pas être en zone rurale comme moi. Pour nous ce cercle de 2km de diamètre est une ineptie. Ça me limite dans une zone où il y a beaucoup de monde, où en 1 heure je croiserai probablement une cinquantaine de personne, tout ceci à moins de 2 mètres puisque les rues sont toutes étroites, sauf la rue principale.
De plus cette limitation revient à tourner et retourner comme un hamster toujours aux mêmes endroits, mon village étant truffé d’impasses! Si la limite n’était que de 3 ou 4 km je pourrais sans peine circuler en ne croisant qu’une ou deux personne à l’heure !

3 années
En réponse à  JessicaB

oui un progrès: les cheminements pour piétons et cyclistes sont laissé libres, mais le 1km n’a pas beaucoup de sens, que ce soit en ville ou à la campagne! 5km serait acceptable.

philippe
3 années
En réponse à  Alfred

Peu importe, suivant l’endroit ou l’on habite dans un rayon de 1 km on peut se tracer un parcours de 6 km à faire plusieurs fois. Et dans l’heure on peut faire 3 tours facilement.

Lebrun Didier, dit Didier Vélo (de Troyes)
3 années

J’ai la chance comme au printemps dernier de pouvoir faire une vingtaine de kilomètres à vélo en tournant dans le rayon d’un kilomètre autour de chez moi (milieu urbain) et dans le temps autorisé. Je porte toujours le masque et ce n’est quand même pas un malheur ! Les deux joggeurs sans masque qui sont passés en soufflant comme des bœufs à moins d’un mètre de la file d’attente devant ma boulangerie n’enfreignent pas les textes mais pourraient avoir une attitude plus responsable. Ce ne sont pas les textes qui donnent du bon sens.

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits

Exposition Roues libres, la grande histoire du vélo

Une exposition intéressante à Sceaux (sud de Paris) sur les origines du vélo, indispensable pour qui n’a jamais lu de livre sur l’histoire du cycle ! De courts extraits de films, des costumes, des photos, complètent ce tour d’horizon, ou même vous, vous apprendrez quelque chose… A voir !

lire plus