On a parlé vélo à Massy ! 

Article

Accueil » Actualités » Congrès et journées d'étude » On a parlé vélo à Massy ! 

Vous le savez (voir l’agenda), Parlons vélo à Massy se tenait cette année sur 4 jours, deux dédiés aux étudiants et aux entreprises, et deux pour le « grand public » , hier vendredi et aujourd’hui après-midi. C’est la septième édition d’une initiative courageuse et intelligente.

Hier c’était donc la journée « colloque », avec 3 tables rondes, des stands, et des films en soirée. 

De très beaux stands (Claude Marthaler présentant ses ouvrages, Fifteen, qui naquit ici, éco-compteur, les associations de cyclistes, les vélos en location de la Région …) et des intervenants de premier plan (l’APIC, le député Guillaume Gouffier Valente, plusieurs maires, l’Industrie du cycle, la filière Economie sociale et solidaire …). 

On a donc parlé de sujets déjà traités ici ou ailleurs, en plein dans l’actualité. Pour Virgile Caillet, de l’Union Sport et Cycles, il y a un « alignement des planètes ». Chaque thème de la crise actuelle rime avec vélo : Climat, Industrie, santé, modes de vie. 

L’industrie du Cycle, avec la constitution en cours de la filière (au sens officiel) sous l’égide de l’APIC « qui a attrapé la balle au bond » alors qu’elle avait été créée juste pour le marquage des vélos.  

7 groupes de travail recouvrant l’ensemble des métiers liés au vélo, dont naturellement les constructeurs et revendeurs réunis sous la bannière Union Sport et Cycles – USC, et l’économie sociale pour le recyclage, l’autoréparation, les vélo-écoles et les coopératives de production. L’Etat y figure aussi. Parmi ces groupes de travail il y a Usagers, Collectivités territoriales, Tourisme, Industrie, Statistiques … 

On a notamment parlé des VAE, sous l’angle de la seconde main et du recyclage des batteries. Vélo et VAE se retrouvent dans deux filières industrielles différentes, car pour les VAE c’est l’électronique et les batteries qui l’ont emporté, impliquant des conditions spécifiques de stockage : les batteries, c’est dangereux.

Voilà qui fâche Virgile Caillet, le délégué de l’USC, car les deux sont vendus au même endroit … et l’USC n’a pas du tout l’intention de laisser croire que vélo et VAE soient deux objets différents. 

Par ailleurs une faiblesse accable le vélo selon lui, c’est le déficit d’innovation industrielle et … les conflits d’usage, la réglementation et le manque de « civisme ». 

Florence Gall, Aurore Médieu, Guillaume Gouffier Valente, Virgile Caillet

Ce à quoi répond Laurent Dubois, de la Fub, en s’interrogeant sur les difficultés à faire appliquer  lois et règlements, pendant que la filière ESS aimerait mieux des textes plus réfléchis. La bonne volonté législative entraîne de nombreuses difficultés concrètes, liées à l’obligation d’avoir du stock, par exemple.

Quand aux vélo-écoles, il y a trop de clients, témoigne Benoît Carroué, formateur en vélo-écoles, ou plutôt pas assez de professionnels, surtout que diplôme d’éducateur sportif de l’Etat ne veut pas dire compétences pour initier à la pratique du vélo. Une situation de chasse-gardée connue depuis le début, dont on reparlera au cours d’un « grenelle de l’emploi dans le sport » le 5 juin.

Un public plutôt nombreux

Les revêtements de sol pour les infrastructures cyclables, goudron-pas goudron et couleur-pas couleur, racines, limitations d’accès … toutes questions qui restent un peu sans réponse. Non, en France on n’a pas pris l’habitude de peindre les voies cyclables (déjà que la peinture blanche qu’on utilise est de mauvaise qualité …), et oui, la meilleure façon de décourager les mobylettes c’est qu’il y ait beaucoup de vélos … 

La difficulté des décisions municipales, illustrée notamment par le maire de Massy, qui explique que brutaliser les citoyens n’est jamais la bonne méthode pour les accompagner vers la transition. Il faut savoir faire des compromis raisonnables et provisoires, et si la gêne est vraiment trop forte, alors parfois reculer. 

Il est aussi souligné le manque de personnels capables de préparer des stratégies pour le vélo, 5000 personnes pourraient être recrutées rien que pour faire des Plans vélo.

Parlons vélo Massy, avec lien vers le site

Un dernier tout petit point pour les Franciliens : le RER-vélo est mort, personne en-dehors des cyclistes passionnés ne comprenait ce mot. En avant pour le Vif … Vélo-Ile-de-France. Cela reste l’ambition d’un réseau structurant à l’échelle de la région. Un bon concept marketing peut rater sa cible ! 

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits