Vélotour Paris : une journée formidable

6000 participants à ce 4° vélotour parisien et certainement le plus passionnant. (19h21)

Cet évènement à caractère familial se produit dans d’autres villes que Paris. Il avait commencé à Orléans. Cette année pour la première fois il sera reçu à Tours, à Valenciennes, ce sera très beau, et à Bordeaux, ce sera la gloire ! 

A Paris ce fut une journée magnifique, mais pour l’organisteur c’est toujours compliqué. La ville est complexe, elle ne donne pas d’argent, les partenaires se croient sans doute indispensables ailleurs, les bénévoles de cette année, même, ont un peu manqué de fiabilité, retardant le premier départ de 3/4 d’heures faute qu’ils soient tous arrivés …

Une partie de la queue vers 10 h 30.

« Ailleurs », c’était Anjou vélo vintage, à Saumur, le festival Sans les mains, à Paris, le « ride » béret baguette, à Pantin, et la grande balade annuelle de MDB. Tout ça aujourd’hui…  

Evidemment c’est pas de chance, mais nous étions quand même plus de 6000.

Ce n’est pas le même public, celui du vélotour ne sait même pas ce qu’est l’Anjou vintage, le vélotour c’est tout sauf un club d’initiés, c’est « découvrez votre ville comme vous ne l’avez jamais vue », déguisez-vous, venez en famille avec mamie et les enfants, et faites à tout casser 25 km. Les novices n’en reviennent pas. Enfin, je veux dire, sont épatés d’en avoir été capables et que c’était finalement plutôt facile, et si chouette.

Le reste de la queue vers 10 h 30, les autres arrivent.

Le départ était donné depuis la pelouse de Reuilly, au bois de Vincennes. Premières pédalées sur des sentiers dignes des Landes, sous les tilleuls embaumants puis les pins enivrants. L’hôpital Esquirol, tel une ville espagnole fortifiée et royale1, et son parc sublime ! La poussière ensuite, mais la découverte de nombreuses pistes cyclables à Saint-Maurice, Ivry et Paris. Le passage dans l’école d’architecture puis au palais de la Porte dorée, qui sont l’occasion de parler d’architecture… sans oublier le lycée Elisa-Lemonnier qui forme dans les métiers de l’élégance, dans un bâtiment moderne élégant et un agréable jardin. Et encore n’ai-je fait que la boucle principale. 

Nombreux sont ceux qui se font plusieurs vélotours dans l’année, comme les trois copines d’Orléans qui font chez elle, Paris pour la seconde fois, et comptent aller à Marseille. 

200 volontaires, d’école de commerce, des scouts, du Secours catholique… dont l’association recevra 25€ par personne. Farid est toujours là au micro avec brio, manquait Fernande. Fernande c’est la fausse -ou vraie- vieille dame qui jouait les revêches et donnait les consignes à chaque départ,  et était devenue l’amie des fidèles. Monique2 est décédée la semaine dernière d’une sale maladie. 

Enfants à foison, bicyclettes ordinaires, et même des vélos jaunes qui traînent dans la rue : le vélotour c’est la fête du vélo pour tous !

Concernant le village, j’y reviens, il y avait Cyclofix pour les réparations gratuites et Paris Bike Tour pour la location de vélos. Où étaient les autres, ceux qui d’habitude sont là ? Les entreprises liées au vélo, celles du territoire, celles qui offrent l’IKV … 

A Paris, Vélotour a su faire sans la participation financière de la Ville. Si la Ville veut que ça dure encore, il faudra peut-être qu’elle y réfléchisse. Ailleurs le budget est tripartite, Ville, partenaires, participants, et la Ville fait de la promo. 

Voici le site de Vélotour

*
Les prochaines dates
Dijon > 02 septembre
Tours > 09 septembre
Bordeaux > 16 septembre
Valenciennes > 23 septembre
Le Havre > 30 septembre
Marseille > 14 octobre
*
Pour se rafraîchir la mémoire

C’est la fête au vélo : Quelques échos de la journée (juin 2018)

*
Précisions

  1. En réalité l’hôpital Esquirol a été construit par Napoléon III dans un style inspiré de la Renaissance italienne, nous dit la brochure du vélotour.
  2. Monique est le prénom de la personne qui avait pris Fernande comme prénom de vélotour. Je me vois obligée de le préciser.
Print Friendly, PDF & Email

8 thoughts on “Vélotour Paris : une journée formidable

  1. Merci Isabelle pour ce résumé. Nous sommes partis à 5 de Marne la Vallée avec les transports et le retour s’est fait à bicyclette. Merveilleux moment que nous avons partagé avec des milliers de personnes dans un enthousiasme bon enfant. J’aurais bien aimé discuter avec vous de vos projets. A l’année prochaine !

  2. Pour n’être plus revenu faire du vélo dans Paris depuis plus de 40 ans, je me suis vu invité depuis la province par mon fils qui habite Boulogne Billancourt.
    J’ai été agréablement surpris par le comportement des cyclistes voir même des automobilistes, il est vrai que nous étions dimanche et la densité des véhicules à moteur réduite. Je tire mon chapeau aux bénévoles, à aucun moment nous n’étions en difficulté.
    Pour des provinciaux nous aurions aimé en savoir un peu sur les endroits remarquables le long du parcours sans forcément consulter la feuille de route.
    Je crois avoir aperçu Isabelle vers la ligne de départ aux alentours de 10h30, n’étant pas sûr je ne me suis pas permis de la saluer. Aujourd’hui la photo me confirme que c’était bien elle.
    Rendez-vous en 2019 même si la ville ne participe pas davantage.
    Dans tous les cas j’ai toujours été persuadé que si on veut on peut circuler partout à bicyclette.

  3. Bonjour,
    Je suis une des 3 copines d’Orléans… Une ptite rectification, cette année c’était la 4me édition à Paris ! nous faisons effectivement partie des fidèles… 10 ans à Orléans, 4 fois à Paris et nous avons eu la chance de fêter les 10 ans de Dijon !! une superbe aventure ! effectivement l’année prochaine nous attaquerions bien Marseille !!!
    Pour Paris, j’espère que l’année prochaine nous changerons d’arrondissement !! nous sommes passées dans des lieux que nous avions vu l’année dernière.
    Mais comme d’hab’, une super ambiance, des gens sympas, Farid toujours de bonne humeur !! et des volontaires au top (et d’autres un ptit peu moins !!).
    Je suis ravie de vous avoir rencontrée, Isabelle, et je viendrai sur ce blog de temps en temps.
    A bientôt

  4. 6000 participants au vélotour, 90 000 à Berlin, 2700 à la concergance de MDB. La différence ? Une proposition pour tout public et un intérêt réel, pas militant. Un savoir-faire professionnel / une organisation amateure, l’ambition de faire du chiffre / le plaisir de l’entre-soi.

Laisser un commentaire