En Belgique le code de la route devient le code de la voie publique

Article

Accueil » Politique cyclable » Réglementation » En Belgique le code de la route devient le code de la voie publique

Parmi les mesures qui changent il y a le droit de traverser en diagonale pour les piétons comme les cyclistes avec la pose d’un panneau spécifique (un de chaque sorte).

  • La création d’une catégorie de pistes facultatives (notre carré bleu) 
  • L’obligation de ne dépasser qu’à 1m ou 1,5 m, en mieux qu’en France : il s’agit de TOUS les véhicules et de tous les doublés.  L’image le montre bien.  Un cycliste qui veut doubler un cycliste (ou un piéton) doit laisser un mètre entre lui et celui qu’il double. Autant vous dire que dans une piste cyclable il fait mieux de se reposer.

  • L’usage des trottinettes (électriques ?) est interdit avant l’âge de 16 ans (14 ans en France, depuis le 31 août dernier). 
  • Les enfants peuvent rouler à vélo sur les trottoirs jusqu’à 11 ans (au lieu de 9. C’est 8 ans en France), et les autres cyclistes aussi si la route est dangereuse et s’il n’y a pas d’aménagement de sécurité. Les piétons y gardent la priorité absolue. 
  • Autorisation de se faufiler entre les files en cas de fort ralentissement ou d’attente, par le milieu comme par la droite. (Envisagé en France depuis mai 23, que par la droite et que s’il y a un sas au bout.)
  • Le stationnement des motos sur la voirie doit se faire dans l’axe de la chaussée, il ne peut plus lui être perpendiculaire. Cela signifie la fin du stationnement en épis, le moteur tourné vers les fenêtre du rez-de-chaussée.

Il reste des blocages comme l’obligation de rouler toujours le plus à droite de la chaussée

La question des Vae rapides (speed pedelecs) est intéressante. Ils ont désormais l’obligation de rouler sur les pistes cyclables si la route parallèle est limitée à plus de 50 à l’heure, et le droit de les utiliser si la zone est à 50 km/h ou moins. 
Ils ont les mêmes droits d’aller dans les zones piétonnes que les cyclistes, pédélecs et cyclomoteurs, à condition de rouler respectueusement (allure du pas etc). 

Le nouveau code devrait entrer  en vigueur à l’automne 2025, après validations régionales et du conseil d’Etat, prenant la place de la version précédente, de 1975 avec pas mal d’amendements ayant brouillé le message… Celui de France date de 1921.

La mobilité automobile n’est plus la norme par défaut, a épinglé le ministre Gilkinet. “Elle ne peut donc plus revendiquer le monopole de la route. Nous aurons désormais un code qui réglemente un partage équitable de la voie publique pour toutes et tous.

en raison d’une régionalisation poussée, il n’y aura plus un seul code de la route, mais quatre. Il ne sera donc pas facile pour le citoyen qui traverse différentes régions du pays de savoir exactement ce que l’on attend de lui.

Medias de Bruxelles, 13 décembre 23
  • Le code de la route devient le “code de la voie publique”, qui ne place plus l’automobiliste au centre. Medias de Bruxelles, 13 décembre 23 
  • Vélos, trottinettes, voitures, speed pedelecs : le Code de la route se modernise, voici ce qui change. Rtbf, 13 décembre 23.
  • VERS UN NOUVEAU CODE DE LA ROUTE PLUS CYCLISTE EN 2025 ? Gracq 13 décembre 23
  • Dossier de presse.

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits