Où trouver l’info ???

noel-boule-de-guiIl n’y a personne pour vous répondre ! Vous en venez à demander à Sainte-Isabelle, madone du vélo, qui n’est tout de même ni la bible ni la représentante de l’autorité… Que faire, où trouver l’info ???

Q. Vous seriez bien aimable de nous faire passer un exemplaire du film La reine Bicyclette pour une projection fin septembre.
panneau-samy-gilletR. Le film n’est donc pas téléchargeable? Sinon, sincèrement, je n’ai pas proposé de vous en envoyer une copie ! Dans la même région je vous l’aurais bien prêtée, mais là ???

Q. Bonjour Isabelle, voici un joli panneau, est-il réglementaire? →→

Q.  Le décret 2016-448 du 13 avril 2016 modifie l’article R313-25 du code de la route et semble autoriser le feu arrière d’un cycle en clignotant. Est-ce une bonne interprétation réglementaire de la nouvelle rédaction de cet article du code applicable aux cyclistes ? quel est votre avis?
Ci-joint l’information donnée par le site [Grrrr]. Peut-on la relayer notamment lors de la campagne « Cyclistes, brillez »

Il y a deux endroits où vous auriez dû aller voir. Vous êtes donc allé au troisième. ———————————————————————————————————

(1) mobilidoc
Mobilidoc compile la documentation. Ce site a été lancé en 2015. Thomas Gaignage compile la documentation sous forme numérique, et la classe en études-planification, urbanisme-voirie, cartographie, changement modal, initiatives locales… Il fait un site sur la mobilité durable au sens large, avec un lexique, des rubriques, un agenda. Sa réalisation est bénévole, sans aide financière, comme Isabelle. Il a encore peu de visites, malgré sa qualité. Il y a beaucoup d’études, mais pas de veille réglementaire, et … un calculateur d’indemnité kilométrique ! L’interrogation sur le mot  « clignotants » n’a rien donné.

(2) actuvelo
ACTUvélo suit l’actualité dans la presse. Créé fin 20111 par l’asso Pignon sur rue (voir l’article sur le congrès Velo-city 2009 où elle a été distinguée), à Lyon, en complément de son centre de documentation (lui-même unique en France),  ACTU vélo propose une veille quasi-quotidienne de la presse et autres medias, sur le vélo en France et dans le reste du monde2 . Il y a de nombreuses rubriques, mais aucune sur la réglementation. La recherche sur le mot « clignotant » n’a rien donné. ACTUvélo a fêté en décembre ses 5 ans, et se présente toujours comme un centre de documentation. En complément, dans Outils & Agenda, il donne pas mal de liens vers des organismes susceptibles de fournir ce qu’on cherche.
Depuis cette année il y a une fois par mois un « concentré d’actu » (un texte qui présente un peu tout ce qui s’est passé dans le mois, par exemple en ce moment : « Fin de mandat, campagne. Nos politiques s’emparent-ils du vélo ? »), en plus des Focus qui mettent en valeur un livre ou un thème et qui reste visible longtemps. Selon un sondage de 2013 le site est consulté à 28% pour des raisons professionnelles et à 30% pour raisons militantes. C’est à peu près comme Isabelle et le vélo. ACTUvélo compte chaque mois environ 4 200 visiteurs différents pour 82 000 pages vues. Le financement provient de l’ADEME, du ministère de l’Environnement, des DRC et du Grand-Lyon.
C’est Sophie Girard-Blanc, documentaliste, qui l’a mené, avec l’aide de « veilleurs » bénévoles. Aujourd’hui c’est Adeline Charvet, journaliste, qui en est responsable. Sous sa responsabilité on devrait voir encore évoluer le site, notamment en termes d’ergonomie (liée aux nouveaux supports de lecture). Pour ce faire Actuvelo lancera dès janvier un nouveau sondage sur son lectorat, et devrait aussi élargir sa base de bénévoles (ne l’est que celui qui en a le temps et qui en a envie). Saluons-en quand même deux, Alexandre Norman à l’informatique et Jeremy Pallvel, bibliothécaire diplômé de l’ENSSIB, prestigieuse école des bibliothécaires, en service civique.

(3) banniereisabelleIsabelle et le vélo décrypte l’actualité et en fait le récit. C’est en effet dans Isabelle qu’on aurait pu trouver une réponse sur les clignotants, surtout s’il y avait eu une actualité dans les 8 années de son existence. Sur zone 30 ou IKV il y a beaucoup de réponses ! Isabelle a eu 18 000 visiteurs en novembre (et plus de 23 000 en décembre) pour 159 000 visites, son site actuel a un an, mais il succède au même sur 20minutes, qui avait 7 ans. « IKV 25 cm » a été vu 5000 fois, « Qui connaît encore le code de la route? » pas loin de 3000. Et sur les clignotants… on trouve au moins la réponse à une question citée plus haut.

R. Le clignotement n’est pas une variation d’intensité mais un allumage et une extinction à une fréquence donnée.
Note : La variation d’intensité permet notamment une intensité lumineuse de plus en plus forte pour marquer une progression (par exemple les feux stop en lien avec l’effort de freinage) ou bien une intensité moindre d’un feu de position situé à côté d’un feu indicateur de direction afin d’améliorer la perception de ce dernier lorsqu’il est actionné. Lors d’une variation d’intensité, l’intensité minimale réglementaire est toujours respectée.
—> En résumé opérationnel pour les cyclistes, le clignotement est réservé aux feux indicateurs de direction et interdit pour des feux de position et donc non applicable pour les cyclistes.
Dixit madame vélo soi-même directement interrogée par les services spéciaux de isabelle et le vélo.
Et dixit « madame vélo » du blog (!) : les clignotants ne sont pas interdits en complément, mais ils ne sauraient remplacer le feu fixe obligatoire

La réponse se trouve aussi dans l’article La Fub nous aide à y voir clair, ce qui n’empêche pas qu’un autre vendeur d’accessoires pour vélo relance le topo hier 26 décembre en titrant : « Vélo : Le clignotant arrière officiellement autorisé ! ». Jouez sur les mots tant que cela vous arrange, vous ne ferez que continuer à vous tromper3.

Pour répondre maintenant à la question que vous n’osez pas me poser, oui, je fais ce blog gratuitement, c’est ma participation à la cause. Mais j’aurais bon rabâcher que En Ile-de-France les transports en commun pourraient financer le vélo ou que Une mobilité sobre (est le) seul moyen de ne pas crever de chaud,  et que Paris (est) une ville piégée par ses illusions technicistes, de toutes façons …

 » Nous développons toutes sortes de mécanismes intellectuels pour ne pas croire ce que nous savons. «  (Etienne Klein)
Voir la vidéo, signalée par Vincent en commentaire de l’article sur la piste démolie.

medailleCe n’est pas une raison pour croire ce que vous ne savez pas et me prendre pour une sainte qui intercède auprès des Puissants … Un ami m’a écrit à propos de la liste de personnalités publiée par VRT « Sans doute merci à toi de m’avoir mis dans ces 1000.  » Eh non, je n’y suis pour rien, ne rêvez pas !!! A ceux qui me demandent de l’aide pour leur travail universitaire, pour trouver un travail, ou un stage … je ne donne que ce que je peux donner, sans faire de miracle.

L’autre jour une question titillait la communauté cycliste, qui m’appela au secours encore. A-t-on le droit de transporter un enfant sur un vélo allongé? Que peut faire Stephane, verbalisé ? C’est finalement un journal quotidien qui apporta la meilleure réponse, avec un titre erroné, et sans préciser que ce transport se limite aux moins de 14 ans4. De plus il ne répondit pas à celle qui m’était posée : Stephane doit-il payer ? Les journaux peuvent avoir de bonnes réponses, mais ne peuvent prétendre être une source d’information juridique. Ils ne peuvent pas non plus conseiller de ne pas payer.

lp-stephane

Les récentes interrogations sur l’application du décret obligeant au port du casque est encore une illustration de l’incompréhension des textes, et-ou de leur mauvaise rédaction (voir l’article Qui connaît encore le code de la route?). Les commentaires sur les réseaux sociaux comme sur ce blog en sont révélateurs. A partir de quel âge? même sur le trottoir devant la maison ? en tricycle ? dans une remorque? dans les bras de papa? Pas dans la cour de l’école ?

0-a-dicton0222-3c151b9

Mes autres sites favoris ———————————————————————————————————–

Velomaxou pour le plaisir, sans prétention mais avec sagesse. Il y a au moins un article par jour.
cropped-bannic3a8re-10-ans

1748617925Vélo et potager, un site de réflexion sur les questions de santé liées au mode de vie, qui s’intéresse aussi à la neurologie et aux téléphériques, aux véhicules novateurs et aux addictions. Il a ajouté « cerveau » à son titre original, c’est dire…
velodesign

Velo et design, parce que les vélos c’est beau. Un site pour les innovations techniques dans notre domaine du cycle.

logo velotaf-logo-jpeg
Velotaf, qui ne rapporte rien à son propriétaire Riverside publications, éditeur du magazine VéloVert. Le site contribue à la cause par ses informations et par un forum très vivant, avec le défaut … bien sûr, qu’il faut y chercher les informations ! Sur le site l’interrogation sur « clignotant » n’a rien donné, mais sur le forum elle a donné  … 3 pages de liens! Le forum joue également un rôle mobilisateur, par exemple cet appel du 8 décembre : Sondage piste D446 – Porchefontaine – Petit Jouy »,  dans la rubrique « Itinéraires vélotaf ».

Le site qui manque … c’est celui qui ferait la veille juridique et réglementaire, sans s’en remettre à Isabelle, laquelle fait très attention mais peut se tromper ! Ce serait un site sur lequel on trouverait la réponse aux clignotants, mais aussi un code de la route orienté vélo, et toute la réglementation à jour, avec son explication…
On y trouverait par exemple la réponse à la question sur l’existence réglementaire de deux panneaux.

R. Non, bien sûr, et d’ailleurs la « zone piétonne » n’existe même pas. Le panneau du haut signifie « Aire piétonne », laquelle est définie par les articles R. 110-2 et R. 431-9 … c’est quand même simple ! « seuls les véhicules nécessaires à la desserte interne de la zone sont autorisés à circuler à l’allure du pas et les piétons sont prioritaires sur ceux-ci », « Les conducteurs de cycles peuvent circuler sur les aires piétonnes, […] à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons ». L’allure du pas n’est pas de 30 km/heure, mais « aux alentours de 6 km/h », nous dit la fiche du CERTU, ce qui est faux, naturellement, mais cela n’a déjà plus rien de réglementaire ! Mais je vois que vous êtes comme tout le monde, pour vous n’importe quoi vaut n’importe quoi, honte à vous. D’être de Saint-Gemmes-sur-Loire ou de Brienon-sur-Armançon ne vous donne aucune excuse.

Logiquement ça devrait être fait par l’Etat, n’est-ce pas ? et destiné aux professionnels comme au grand public. A noter qu’il arrive aux contributeurs du forum Velotaf de faire le boulot … Voir par exemple ce qu’on y trouve sous le titre de L’usage du vélo dans la loi et les règlements en France. Alimenté de septembre 2009 à septembre 2014, sur 4 pages5. Mais après, madame Banoun ? Demander à Isabelle ?
Non !!! Il existe un obscur fonctionnaire (sans doute) qui alimente le site Service-public.fr. Figurez-vous que le 21 décembre 2016 il publiait un article sur Circulation à vélo : rappel des signalisations. Enfin, c’est dans la rubrique « Actualités » (autant dire « Divers ») et non dans « Transports ». Cela renforce l’hypothèse de l’obscur fonctionnaire, bien qu’il ne s’agisse que d’une réponse ministérielle, mais cela ne résout pas le problème. 

noel-boule-de-gui

Il y a d’autres sites et blogs, souvent spécialisés, souvent professionnels. Si je les apprécie je les cite fréquemment. Les Scoop’it sont aussi précieux, notamment celui de Mon cher vélo, mais là on commence à mettre le doigt dans « l’information éphémère », avec Facebook, twitter et autres. On peut s’y informer au jour le jour, plus difficilement y chercher de l’information. On peut aussi s’y épancher, y dire au monde ce qu’on pense, fut-ce une terrible banalité ou un hors-sujet.
Spécial copinage, hors sujet :  Le blog des vélos d’occasion Velook m’a demandé une petite chronique où je dis que je me méfie des vélos d’occasion et à laquelle un certain Lucien a répondu… / Honneur à Elles font du vélo, qui signalent souvent mes articles à leurs nombreux « suiveurs ».

————et pour finir … et bien que ce soit aussi hors-sujet—–

Qu’il me soit permis de remercier ici tous ceux qui contribuent à rendre public ce que nous savons, et tous ceux qui m’inspirent, ainsi que celui qui un jour m’a dit « Isabelle tu devrais faire un blog« …

Et bien sûr merci à Abel, Adrien, Adrien, Claire, Edorta, Hans, Jacques, Jean-Jacques, Olivier, Samy, Sophie, et toutes celles que j’oublie, qui m’encouragent et diffusent, qui écrivent ou corrigent, qui surveillent et qui veillent, qui commentent ou qui citent; merci à ceux qui enrichissent l’information, ou seulement l’approuvent, merci à ceux qui m’informent, ou font marcher la machine … Merci à toutes les lectrices, merci aussi aux lecteurs, merci pour tous ces échanges, sans qui ni lesquels ce blog ne serait pas celui que nous connaissons.

Je le sais, ceci sort du sujet, lequel devait vous inviter à explorer d’autres sites que le mien, et (peut-être pour rien) alerter sur la difficulté à trouver une information « juridique » fiable. Je me suis laissé entraîner, j’espère que vous ne m’en voudrez pas.

——————-Bonne année à tous! ——-

*

  1. Voir notre article du 8 novembre 2011 pour la création de VéloActu : Un portail d’informations sur le vélo, dans lequel on voit que Hubert Peigné avait ouvert sa cagnotte à la création.
  2. Attention, veille de la presse ne signifie pas que les articles retenus sont fiables. Dans le domaine réglementaire certains articles sont très peu étayés, voire éronés. Méfiance donc, surtout lorsqu’ils sont sur des sites adossés à un site commercial, ce qui ne se voit pas toujours du premier coup.
  3. Et puisqu’il y en a encore qui ne veulent pas croire que les clignotants sont réservés à l’indication du changement de direction, et que les feux FIXES sont obligatoires sur les vélos, voici même (ajout du 8 janvier 2017) l’information de Légifrance : Article R313-4-X.-La nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, tout cycle doit être muni d’un feu de position émettant vers l’avant une lumière non éblouissante, jaune ou blanche. / R. 313-5-V.-La nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, tout cycle doit être muni d’un feu de position arrière. Ce feu doit être nettement visible de l’arrière lorsque le véhicule est monté.
    Libre à vous de ne pas vouloir croire ce que vous savez très bien.
  4. Grâce au commentaire de Nicolas ci-dessous, nous savons que la règle des 14 ans a sans doute disparu et nous connaissons la réponse à la question de savoir si Stéphane était en règle, c’est non. J’avais recommandé qu’il paye, car de toutes façons ses chances de « gagner » au tribunal étaient faibles et les délais de procédure très longs.
  5. Nous savons désormais, grâce à Lucien ci-dessous, qu’une association de cyclistes fait aussi le boulot, et de façon très ordonnée, c’est Droit D’Vélo, de Douais. Elle semble avoir réponse à toutes les questions de code de la route. L’article R.313-25, par exemple, répond parfaitement à la question du clignotant !
Print Friendly

3 thoughts on “Où trouver l’info ???

  1. Après avoir parcouru le code de long en large, je n’ai trouvé aucune mention d’une restriction d’âge pour le transport d’une personne sur un vélo. Seul le site Vikidia en fait mention sans indiquer une quelconque source. Je prend donc cette phrase comme une erreur (> 5 ans au lieu de <14ans).

    • En effet, moi non plus je ne trouve pas ! C’est très bizarre, cette règle a dû être supprimée? Comme quoi on aurait besoin d’un site spécialisé! Merci pour la remarque.

    • L’association des cyclistes douaisiens Droit D’Vélo publie une page « L’usage du vélo dans la Loi et les Règlements en France« , je ne sais pas s’il s’agit de la bible, mais on y trouve ceci :
      R.431-5 – Sur les motocyclettes, tricycles et quadricycles à moteur, cyclomoteurs et cycles, le transport de passagers n’est autorisé que sur un siège fixé au véhicule, différent de celui du conducteur. (…) la selle double ou la banquette est assimilée à deux sièges. (…)
      R.431-11 – Sur les véhicules à deux roues sauf les cycles dits tandems, le siège du passager doit être muni soit d’une courroie d’attache, soit d’au moins une poignée et de deux repose-pied.
      Sur tous les véhicules à deux roues, pour les enfants âgés de moins de cinq ans, l’utilisation d’un siège conçu à cet effet et muni d’un système de retenue est obligatoire. (…)
      La même chose, sous une forme un peu plus officielle, dans Légifrance.

Laisser un commentaire